DSC03047

 

 

« La nuit suivante, le Seigneur se tint près de lui et dit : Aie bon courage ». Act. 23. 11.
« Dans ma première défense, personne n’a été à mes côtés ; tous m’ont abandonné… Mais le Seigneur s’est tenu près de moi et m’a fortifié ». 2 Tim. 4. 16 et 17.

 

UN VISITEUR NOCTURNE
Lire Actes 23. 1 à 11

 

L’apôtre Paul est à Jérusalem, et il est la cible de l’opposition violente de ses anciens coreligionnaires. Délivré juste à temps de leurs intentions homicides par les soldats romains, il doit comparaître devant le sanhédrin (le tribunal religieux des Juifs) et le souverain sacrificateur. Alors qu’il commence à parler, ce dernier le fait frapper sur la bouche et Paul réagit par des paroles injurieuses ; il ne savait pas que c’était le souverain sacrificateur mais, dès qu’il l’apprend, il retire ses paroles et reconnaît la dignité de cet homme établi par Dieu comme chef du peuple, malgré sa méchanceté. Puis il prêche la résurrection des morts, argument qui confond ses accusateurs et les dresse les uns contre les autres. Cela cause un grand tumulte et, encore une fois, Paul doit être arraché à la violence de ses opposants et reconduit en prison.
Quels pouvaient être les sentiments de Paul, prisonnier, pendant la nuit qui suivit ? Abattement, perplexité, remords de s’être laissé aller… ? C’est alors que son Seigneur vient près de lui et l’encourage.
Dans notre vie chrétienne, il y a des moments difficiles, d’agitation, de conflits. C’est parfois de notre faute, alors nous en avons honte, nous sommes perplexes et abattus. Dans de tels moments, le Seigneur s’approche de nous et nous parle personnellement ; Il nous fait éprouver Sa présence à nos côtés, sans nous faire de reproches. Par quelques paroles pleines de douceur, parfaitement adaptées à notre état du moment, Il soulage notre cœur et nous donne des forces pour poursuivre le chemin.
Quand nous n’avons plus personne, Il est toujours là ! Lui ne change pas !

D’après « Il buon seme » décembre 2022