6

 

 

 

TRADUCTION DE FEUILLETS (36)

 

« Paul eut de nuit une vision : un Macédonien se tenait debout, lui faisant cette requête : Passe en Macédoine et aide-nous ! » Actes 16. 9.

NE PAS NÉGLIGER LES OCCASIONS D’ANNONCER LA BONNE NOUVELLE DU SALUT EN JÉSUS CHRIST

Un missionnaire était en déplacement en Chine et devait attendre longtemps, dans un port, un navire pour la suite de son voyage. Il en était d’abord irrité, cependant le Seigneur Jésus lui rappela que même les retards ont un sens.
Aussi il employa ce temps libre à offrir des traités autour de lui. A cette occasion il vit un prêtre assis à la porte d’un temple. Il lui parla et apprit qu’il avait plus de 80 ans. Il était maintenant inquiet à l’égard de ce qui lui arriverait lorsqu’il serait retiré du monde. Cela fut l’occasion pour le missionnaire de lui annoncer l’amour de Dieu et la voie du salut. Le vieillard écoutait, les larmes aux yeux. Il regarda alors le missionnaire et lui demanda : Pourquoi n’es-tu pas venu plus tôt me dire cela ?
Naturellement, on peut poser partout cette question : Pourquoi pas plus tôt ? Pourquoi personne n’en a-t-il parlé ? Et qu’en est-il quand on pose cette question dans notre entourage immédiat ? Là où nous avons grandi, ou là où nous habitons maintenant. Combien de personnes y a-t-il là, qui ne connaissent rien de Dieu, ou dont les connaissances ne sont que rudimentaires. Comme l’ouvrier qui m’a dit récemment : Ce que je sais de Dieu, c’est ce qu’un enfant de huit ans connaît.
Lorsque l’apôtre Paul, après son deuxième voyage missionnaire, hésitait, parce que les voies et les possibilités étaient bouchées, il lui apparut le Macédonien, qui lui déclara : Passe en Macédoine et aide-nous !
Peut-être que l’endroit où nous devons aller n’est pas aussi loin que nous le pensons. Peut-être est-ce à côté ? Paul se mit aussitôt en route. Et nous ?

D’après der Herr ist nahe novembre 2022

 

 

« Ils méprisèrent le pays désirable ; ils ne crurent point à sa parole ; et ils murmurèrent dans leurs tentes, ils n’écoutèrent pas la voix de l’Éternel ». Psaume 106. 24 et 25

TRÉSORS MÉPRISÉS

Oui, il peut arriver qu’on méprise quelque chose de précieux, qu’on néglige une chose de valeur, qu’on laisse de côté un trésor.
Un touriste visitait le musée Bunyan à Bedford, en Angleterre. Bien que John Bunyan (1628-1688) soit mort depuis longtemps, sa grande œuvre, Le Voyage du Pèlerin, perdure. Ce livre décrit par une allégorie (au sens figuré) le chemin de foi d’un chrétien. Il a été traduit dans plus de 200 langues et c’est l’une des œuvres les plus importantes de la littérature anglaise.
Après avoir visité le musée, le visiteur fait la remarque à la réceptionniste qu’il est étonnant qu’un petit livre aussi simple, écrit par un homme inculte, soit devenu aussi célèbre. Au début, elle hésite, puis elle dit : « Vous avez probablement raison, mais je dois avouer que je n’ai encore jamais lu le livre ». Il écrit à ce sujet : « Que pouvez-vous dire à une personne qui vend des billets pour un musée qui doit son existence à un seul livre, et qui n’a même pas lu l’ouvrage lui-même ? Quel remarquable exemple de pauvreté auto-imposée !
Peut-être que vous n’avez jamais lu la Bible, peut-être qu’elle vous semble trop difficile à comprendre, ou que vous n’en avez pas eu le temps. Alors vous aussi avez méprisé un trésor, vous avez ignoré sa valeur. Quelle perte !
Un des auteurs des Psaumes a écrit : « J’ai de la joie en ta parole, comme un homme qui trouve un grand butin » (Ps. 119. 162). Il savait à quel point ce trésor était précieux. Faisons comme lui, lisons les trésors contenus dans la Bible !

D’après die gute Saat octobre 2022

 

 

« La Loi a été donnée par Moïse ; la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ ». Jean 1. 17.

LOI ET ÉVANGILE

Dieu donna à Moïse les dix commandements. Ils étaient saints, justes et bons et étaient donnés pour la vie, mais ils ont conduit à la mort parce qu’ils ont révélé les offenses et les transgressions. Alors Jésus-Christ est venu et a apporté la bonne nouvelle, l’évangile.
La loi et l’évangile ont des rôles et des objectifs différents :
– La loi me montre mes péchés – l’évangile me montre comment ils peuvent être pardonnés (Rom. 3. 20 ; 1 Jean 1. 9).
– La loi conduit au jugement – l’évangile a apporté le salut (Rom. 3. 19 ; Éph. 1. 7).
– La loi parle de paiement, parce que je suis endetté – l’évangile annonce que Christ a payé pour moi (Jac. 2. 10 ; Marc 1. 45).
– La loi prédit la mort, parce que j’ai péché – l’évangile parle de vie, parce que mes péchés peuvent être pardonnés (Héb. 10. 28 ; Jean 3. 16).
– La loi déclare que le péché doit être puni – l’évangile dit que Christ a payé la peine que je méritais (Rom. 2. 12 ; 6. 23).
– La loi parle de la colère de Dieu – l’évangile annonce l’adoption par le sang de Christ (Rom. 3. 19 ; 5. 9 et 11).
– La loi exige la justice et les bonnes œuvres ; elle demande ce que je peux offrir à Dieu en paiement. L’évangile répond : Christ est ma justice et ma sainteté, Il a payé pour moi (Lév. 18. 5 ; 1 Cor. 1. 30).
Votre but dans la vie est-il encore d’accomplir la Loi – ou l’évangile vous a-t-il déjà atteint ?

D’après die gute Saat octobre 2022

 

 

« Qu’il ne m’arrive pas de me glorifier, sinon en la croix de notre Seigneur Jésus Christ, par laquelle le monde m’est crucifié, et moi au monde ». Gal. 6.14.

LA ROSE DE LUTHER

Ceux qui visitent ce qu’on appelle les Sites de Luther voient souvent la « Rose de Luther ». Le réformateur y exprimait symboliquement l’essentiel de ce qu’il avait reconnu dans la Bible. Au centre de la rose de Luther se trouve une croix noire dans un cœur rouge. Il est entouré d’une rose blanche sur fond bleu, elle-même entourée d’un anneau d’or. À l’été 1530, lors de la Diète d’Augsbourg, Luther écrivit une lettre à Lazare Spengler, greffier de la ville de Nuremberg, lui expliquant les armoiries :
« La première chose devrait être une croix, noire dans le cœur rouge, afin que je puisse me rappeler que la foi dans le crucifié nous sauve. Car si l’on croit du fond du cœur, on devient juste… Mais un tel cœur devrait se tenir au milieu d’une rose blanche et joyeuse, pour montrer que la foi donne la joie, le réconfort et la paix, et non comme le monde donne. C’est pourquoi la rose devrait être blanche, non pas rouge… Mais une telle rose se tient dans un champ bleu ciel, de sorte qu’une telle joie est le début d’une future joie céleste. Et autour d’un tel champ un anneau d’or, de sorte qu’un tel bonheur dans le ciel dure pour toujours et n’a pas de fin, et qu’il est aussi plus précieux que toute joie et tout bien, tout comme l’or est le minerai le plus élevé et le plus précieux.
Qu’est-ce que Luther a découvert dans la Bible ? Il a reconnu que l’homme n’est pas accepté par Dieu par des actes, des pénitences ou des indulgences, mais seulement par la foi au Seigneur Jésus, crucifié et ressuscité. Quiconque accepte ce message de la croix et place sa confiance en Christ connaîtra la joie, le réconfort et la paix – maintenant et pour toujours !
D’après die gute Saat octobre 2022

 

 

« Le salaire du péché, c’est la mort ; mais le don de grâce de Dieu, c’est la vie éternelle dans le Christ Jésus, notre Seigneur ». Romains 6. 23.

REINE DES CIEUX

« Queen of the Skies » – c’est ainsi que l’on appelait la pilote américaine Amelia Earhart (1897-1937). Elle était courageuse et a établi de nombreux records : elle a survolé sans escale les États-Unis de la côte ouest à la côte est en un temps record et a été la première personne à voler seule d’Hawaï à la Californie. Mais cela ne lui suffisait pas. Un nouveau projet devait surpasser tous les autres records : elle voulait faire le tour de la terre au-dessus de l’équateur par étapes.
Le 1er juin 1937, elle part de Miami, en Floride. Après environ 47 000 kilomètres de vol, elle voulait arriver en Californie le jour de la fête nationale, le 4 juillet. Elle a atteint la Papouasie-Nouvelle-Guinée et a fait son dernier survol à travers le Pacifique. Pour ce faire, elle devait faire le plein entre la Nouvelle-Guinée et Hawaï – sur la petite île de Howland. Mais elle n’y est jamais arrivée.
En 2012, des scientifiques ont présenté quelques découvertes qui pourraient peut-être expliquer le mystère de sa disparition : les restes d’une pantoufle de dame des années 1930, fabriquée aux États-Unis, et deux morceaux de plexiglas qui ont exactement la courbure de la fenêtre de la cabine de son avion. Cependant, ils viennent d’une île inhabitée et sans eau, à environ 560 kilomètres de l’île Howland. Amelia avait-elle manqué la cible et était-elle morte ?
Nous sommes également sur un vol en étapes du voyage de notre vie. Et peu importe ce qui est déjà derrière nous, la dernière phase, décisive, est encore devant nous. Allons-nous atteindre le but, le ciel ?
Nous ne pouvons pas nous permettre de manquer le but, sinon nous sommes perdus ! Et nous avons tous péché, ce qui signifie que nous ne sommes pas sur la bonne voie. Par conséquent, il est nécessaire que nous suivions le chemin donné par Dieu pour notre salut : « la foi en Jésus-Christ et en Son sacrifice qui a expié nos péchés ».

D’après die gute Saat novembre 2022

 

« Vous saurez que je suis l’Éternel ». 1 Rois 20. 28.

LA BROCHURE FROISSÉE

Enfin, les enfants peuvent à nouveau jouer dehors après le temps pluvieux. Au bout d’un moment, le petit Tim découvre une petite brochure dans la rue. Tel qu’elle est, sale et froissée, il la met dans sa poche. À la maison, il montre son « trésor » à sa mère. Elle ne jette pas immédiatement la feuille abîmée, mais commence à la lire. Ce message d’un Dieu d’amour et de son Fils, Jésus-Christ, qui est venu sur la terre comme Sauveur, est nouveau pour elle. Les mots précieux touchent son cœur.
Quelques jours plus tard, la mère rencontre un nouveau voisin. Tout d’abord, ils parlent de la maison, du jardin et de la famille. Après quelques minutes, ils finissent par se retrouver sur le sujet de la foi. Ce qui est intéressant, c’est que le nouveau voisin parle aussi de Jésus, qui a dû souffrir et mourir sur la croix à cause de notre culpabilité. Il affirme que quiconque accepte personnellement Jésus par la foi sera sauvé.
Le cœur de la mère est touché. Le meilleur message du monde lui parvient – d’abord à travers un papier froissé et maintenant à nouveau à travers un voisin courageux. Elle reconnaît : Jésus est le Sauveur qui a donné sa vie pour moi aussi. Sans Jésus-Christ, je suis éternellement perdue. Elle se retire dans une pièce pour prier. Elle confesse sa culpabilité de péché devant Dieu et confie sa vie au Seigneur Jésus.
Dieu utilise différentes façons d’apporter Son message aux cœurs préparés : à travers un papier sale et froissé qu’un petit garçon rapporte à la maison – ou peut-être à travers la page du calendrier que vous lisez.

D’après die gute Saat novembre 2022

 

 

« Et si je m’en vais et que je vous prépare une place, je reviendrai et je vous prendrai auprès de moi, afin que là où moi je suis,vous, vous soyez aussi ». Jean 14. 3.

LE RETOUR DE DAVID LIVINGSTONE

Le missionnaire et explorateur David Livingstone (1813-1879) voyageait à travers l’Afrique pour la deuxième fois avec une colonne de fidèles porteurs de la tribu Makololo. À un moment donné, ses fonds s’épuisaient. Avec ce qui lui restait, il a réussi à persuader un chef du Zambèze de subvenir aux besoins de ses 300 hommes. Il voulait se rendre en Angleterre, y collecter de nouveaux fonds et retourner en Afrique. Il a promis aux Makololo de revenir dès que possible et de les ramener ensuite dans leur patrie (en face de Zanzibar) sur un grand navire.
Livingstone partit pour l’Angleterre. Bientôt, le peuple du Zambèze commença à se moquer : « Pensez-vous que l’homme blanc reviendra un jour ? Où trouve-t-on un homme blanc qui sacrifie du temps et de l’argent pour les Noirs ? » Les Makololo répondirent : « Vous ne connaissez pas notre père ! Il donnerait sa vie pour nous ! Il reviendra sûrement et nous ramènera à la maison ! »
Une année s’est écoulée. Plusieurs Makololo sont tombés malades et sont morts. Une deuxième année s’est écoulée. Les moqueries du peuple du Zambèze sont devenues de plus en plus mordantes. Le peuple Makololo est cependant resté d’autant plus affirmatif : « Il reviendra certainement ! »
Et en effet, un jour, on put entendre au loin un rugissement, un bruissement, et un grondement d’un genre inconnu. Tout le monde s’est précipité jusqu’au fleuve. Un grand bateau à vapeur s’approchait, le premier à naviguer sur le Zambèze. En clamant : « Notre père ! Notre père ! », tous se jetèrent à l’eau, montèrent à bord du navire et se jetèrent dans les bras de l’homme fidèle.
Les chrétiens, qui ont cru de cœur en Jésus Christ comme leur Sauveur, ont sa promesse du verset ci-dessus. Ils peuvent attendre leur Seigneur tous les jours. Car Il revient bientôt !

D’après die gute Saat novembre 2022

 

 

« Ce fut… à Antioche que, pour la première fois, les disciples furent nommés chrétiens ». Actes 11. 26.
« Retire-toi de moi, Seigneur, car je suis un homme pécheur » Luc 5. 8.

QUI EST CHRÉTIEN ?

Un homme d’affaires âgé raconte :
Je suis anglais et j’étais sur l’île de Singapour lorsque la Seconde Guerre mondiale a éclaté. Les Japonais nous ont attaqués et beaucoup d’entre nous sont morts. Avec un bateau de pêche chinois, j’ai réussi à m’échapper en Indonésie.
Le sauvetage a été un miracle pour lequel je voulais remercier Dieu dans la plus grande église de Java, mais la porte de l’église était fermée. À la fin de la guerre, j’ai été envoyé dans un camp de prisonniers de guerre. L’un des gardes était différent des autres. Il chantait des cantiques chrétiens et parlait de Jésus dans son anglais très limité.
Un jour, il m’a demandé si j’étais chrétien. Il s’est réjoui quand j’ai dit que oui et a été déçu quand j’ai ajouté : « Nous sommes tous chrétiens ! » Il a essayé de m’expliquer ce que cela signifiait d’être un chrétien. Il mentionnait constamment Jésus-Christ comme s’Il était un de ses amis personnels. Une grande partie de ce qu’il disait, je ne le comprenais pas. Il y avait 3 000 hommes dans le camp, mais il n’y avait pas de chrétien comme celui-là parmi nous. Nous ne mentionnions le nom de Jésus que pour blasphémer et maudire. Nous avons été ensuite transférés en Nouvelle-Guinée, puis de nouveau en Indonésie. Pendant les traversées, près de la moitié des hommes sont morts. Finalement, j’ai été libéré.
Dieu m’avait épargné et j’avais l’impression qu’il avait quelque chose en réserve pour moi. Je suis donc allé dans un centre missionnaire. Ils m’ont dit : « Dites-nous pourquoi vous croyez qu’on devrait devenir chrétien ! »
Qu’auriez-vous dit à ma place ? Que signifie être chrétien ? Et alors, comment devient-on chrétien ?
– Miraculeusement, j’ai été épargné par la Seconde Guerre mondiale. Je voulais remercier Dieu et parler de Jésus aux autres. Mais quand on m’a demandé pourquoi je croyais qu’on devrait devenir chrétien, j’ai essayé de l’expliquer, mais sans y réussir.
Je suis rentré chez moi et j’ai commencé à étudier le christianisme. Ce faisant, j’ai découvert que je n’étais pas chrétien du tout et que je ne menais pas une vie chrétienne. J’ai essayé de m’améliorer, mais je n’ai pas réussi. Et plus j’essayais, plus j’étais découragé.
Puis un prédicateur a parlé de Simon Pierre, qui est tombé à genoux devant Jésus et a dit : « Je suis un homme pécheur, Seigneur ». Il a parlé de la croix et de l’amour de Dieu pour les pécheurs, de ce que Dieu a envoyé Son Fils pour payer le prix de ma dette. Dieu m’a montré que le Seigneur Jésus est mort sur la croix pour les pécheurs comme moi et que Son sang précieux a été versé pour mon salut. Je l’ai accepté comme mon Sauveur. Maintenant je suis sauvé, maintenant je suis enfin un chrétien.
Quand j’ai été libéré du camp de prisonniers de guerre, j’ai été grandement soulagé – mais ma joie d’être libéré du fardeau du péché était plus grande encore. Et plus je lisais la Bible et plus j’en apprenais sur mon Sauveur, plus ma joie s’approfondissait. Je ne pouvais pas me lasser de cette lecture.
Depuis lors, je suis un chrétien heureux et je peux aussi expliquer pourquoi tout le monde devrait devenir chrétien.
Jésus a dit : « En vérité, en vérité, je vous dis : Celui qui croit en moi a la vie éternelle » (Jean 6. 47). C’est seulement ainsi qu’on devient chrétien !

D’après die gute Saat novembre 2022

 

 

« Le sang de Jésus Christ son Fils nous purifie de tout péché ». 1 Jean 1. 7.

LE LIVRE AVEC LE SANG

Une dame missionnaire âgée rapporte :
J’ai rendu visite à une voisine à l’hôpital. Je lui ai aussi lu quelques versets de la Bible.
Soudain, j’ai été interrompue par la femme couchée dans le lit voisin. Elle s’est redressée avec difficulté et m’a demandé : « Votre livre parle-t-il du sang qui purifie du péché ? » Quand je me suis approchée d’elle, elle m’a posé à nouveau la même question.
– Chère madame, dis-je, pourquoi voulez-vous entendre parler du sang qui purifie de tout péché ?
Sa tête est retombée sur son oreiller: « Pourquoi est-ce que je veux savoir cela ? Je mourrai bientôt et alors je me tiendrai devant Dieu. J’étais une femme méchante, j’ai vécu une vie mauvaise, et je sens que je dois Lui rendre compte de tout le mal que j’ai fait. Mais une fois, il y a longtemps, je suis passée devant une porte et quelqu’un lisait un livre. Et j’ai entendu parler du sang qui purifie du péché. Si seulement je pouvais savoir de quoi il s’agit ! »
Elle m’a regardée : Dites-moi, est-ce que votre livre dit quelque chose sur le sang qui rend pur ? J’ai acquiescé, je me suis assise près d’elle et je lui ai lu le premier chapitre de la première épître de Jean. La femme semblait absorber chaque mot. Presque tout de suite, elle a compris que les paroles que je lisais répondaient à sa question. A mesure que je lisais lentement, je voyais comment elle trouvait la paix et la joie dans la foi en Jésus-Christ, qui a donné Sa vie pour que les gens puissent avoir le pardon de leurs péchés.
Peut-être y a-t-il aussi dans votre vie du péché et de la culpabilité qui vous accablent et dont vous aimeriez être libérés ? Vous trouverez la réponse dans le sang de Jésus-Christ, dont la mort sur la croix a expié les péchés de tous ceux qui croient en Lui, et les a rendus justes devant Dieu.

D’après die gute Saat novembre 2022

 

 

« Je n’ai pas honte de l’évangile, car il est la puissance de Dieu pour sauver quiconque croit ». Romains 1. 16.

THÉORIE ET PRATIQUE

Il y a des personnes qui portent un jugement prématuré sur l’évangile, le message de Dieu à l’humanité : Il n’a pas d’effets. Il y a encore des meurtriers et des faussaires.
Eh bien ! Imaginez une entreprise qui fabrique des tondeuses à gazon. L’entreprise se développe, et son directeur s’entretient avec les clients et les fournisseurs. Le site de l’entreprise est bien entretenu, mais juste à côté se trouve une grande surface couverte de mauvaises herbes, qui n’est pas belle à voir et qui attire le regard de tous ceux qui viennent dans le magasin. Quelques clients remarquent avec ironie : Les tondeuses sont de bonne qualité mais, apparemment, elles ne peuvent pas débarrasser le terrain voisin de ses mauvaises herbes ! Le responsable du magasin explique souvent : Malheureusement nous ne pouvons pas acheter cette parcelle, ni même y entrer. Si cela nous était possible, nos tondeuses montreraient leur efficacité. Mais on ne nous le permet pas.
C’est exactement le même cas avec l’Évangile. Si on lui permet d’agir dans la vie des personnes, et qu’il est écouté et reçu, il change les cœurs, car il est « la puissance de Dieu pour sauver quiconque croit ». Mais si quelqu’un a annoncé : Entrée interdite, et que l’évangile ne peut pas pénétrer dans un cœur, les choses ne changeront pas.
– Permettez-moi de vous demander : Qu’en est-il de vous ? Refusez-vous l’entrée à Jésus Christ, ou L’avez-vous reçu comme votre Sauveur et Seigneur ? « A tous ceux qui l’ont reçu, il leur a donné le droit d’être enfants de Dieu, c’est-à-dire à ceux qui croient en son nom » (Jean 1. 12).

D’après the good Seed octobre 2022

 

 

« Je connais tes œuvres, je sais que tu as le nom de vivre, et tu es mort » Apocalypse 3. 1.

SOMMES-NOUS DES CHRÉTIENS ?

Une exposition impressionnante sur le sujet des Momies égyptiennes, dans une grande ville, attira de nombreuses personnes. Plus de 220 000 visiteurs participèrent à 2800 visites guidées. Ces momies n’avaient pas seulement un intérêt historique, elles peuvent aussi donner des leçons importantes dans des questions de foi. Un pasteur a fait la comparaison suivante, qui illustre exactement le passage ci-dessus.
Les Égyptiens savaient comment embaumer les cadavres de manière tellement efficace que la corruption n’est pas intervenue jusqu’à aujourd’hui. On a trouvé de telles momies dans les pyramides et dans des tombeaux. Ce qui est intéressant à ce sujet, c’est que les Égyptiens, avant de mettre les corps dans les cercueils, les lavaient et les habillaient pour leur donner l’air d’être vivants. Avec du rouge à lèvres et toutes sortes de colorants, on leur donnait une apparence réelle de vie. Mais ils étaient et demeuraient, des cadavres. J’ai l’impression que la chrétienté est comparable à de telles choses. Il y a des gens qui, selon toute apparence, sont bien des chrétiens, mais qui ne connaissent rien de la vie de Dieu, par laquelle notre ego est mort et l’on est gouverné par l’Esprit de Dieu.
– Je dois affirmer catégoriquement ceci : il est absolument faux de prétendre que nous sommes des chrétiens si nous n’avons pas une relation personnelle avec le Seigneur.  Nous devons insister sur ceci, c’est que, à moins que quelqu’un soit né de nouveau, il ne peut pas voir le royaume de Dieu ! Avons-nous vraiment la vie de Dieu ?
« A tous ceux qui l’ont reçu, il leur a donné le droit d’être enfants de Dieu, c’est-à-dire à ceux qui croient en son nom – qui sont nés … de Dieu » (Jean 1. 12).

D’après the good Seed novembre 2022

 

 

« Ceux qui sont sur le roc sont ceux qui, lorsqu’ils entendent la Parole, la reçoivent avec joie ; ceux-là n’ont pas de racine : ils ne croient que pour un temps et, au moment de l’épreuve, ils se retirent ». Luc 8. 13.

UNE CONVERSION APPARENTE

Oui, il existe malheureusement une telle chose. Des signes montrant qu’on a eu des émotions religieuses ne signifient pas nécessairement qu’il y a eu conversion. Quelqu’un peut, par exemple, être dans la détresse parce qu’il doit subir les conséquences de quelque péché. Il reconnaît son état de perdition et soupire après la rédemption. Il commence à s’intéresser à la foi chrétienne, mais le temps passe, des difficultés interviennent dans sa vie, et tout demeure en l’état. Une conversion, d’autre part, est un changement fondamental et permanent dans la vie de quelqu’un, qui ne peut échapper à la vue des autres.
Il arrive que quelqu’un commence à prier dans des circonstances de danger. Les gens, alors, déclarent qu’ils ont appris à croire en Dieu. Peut-on dire, dans ce cas, qu’ils sont convertis ? Non, ils n’ont pas reconnu que leur vie était une faillite devant Dieu. Leur culpabilité est encore présente, parce que le pardon de leurs péchés est encore absent. Ce pardon n’est donné que sur la base du sang versé de Jésus Christ. Quelqu’un qui dit simplement : J’ai retrouvé le chemin vers Dieu, n’est pas sauvé, mais seulement celui qui vient au Sauveur avec une véritable confession de ses péchés et tourne le dos, une fois pour toutes, à sa vie antérieure sans Dieu.
Quiconque a fait l’expérience d’une conversion authentique louera la miséricorde et la grâce de Dieu. Il affirmera que rien ni personne ne peut le séparer de l’amour de Dieu.

D’après the good Seed novembre 2022

 

 

« Jusqu’à ce qu’ils se reconnaissent coupables et recherchent ma face. Dans leur détresse, ils me rechercheront dès le matin ». Osée 5. 15.
« C’est pourquoi, voici, moi je l’attirerai, et je la mènerai au désert, et je lui parlerai au cœur ». Osée 2. 14.

EN PRISON POUR TROUVER JÉSUS

Le directeur d’une grande administration vivait de façon agréable, se réjouissant de sa bonne réputation, et convaincu de ne pas avoir besoin de Dieu.
Un jour il fut accusé à tort d’être à la tête d’une bande qui avait cambriolé une grande quantité de marchandises dans l’entreprise pour laquelle il travaillait, et fut incarcéré. Il se sentait comme étant le plus malheureux des hommes. Son avocat était en voyage, et aucun de ses amis ne vint le voir. Mais dans la prison il reçut un calendrier évangélique. Il commença à le lire, et bientôt Jésus Christ commença à travailler dans son cœur. Une nuit, pendant que quelques chrétiens, emprisonnés pour leur foi, chantaient des cantiques, il se mit spontanément à chanter avec eux.
Quand il rencontra le juge, le détenu lui parla de son problème spirituel. Le juge, qui était un chrétien fervent, lui exposa le message central de l’évangile : la mort et la résurrection de Christ. Le détenu reconnut alors qu’il était un pécheur et accepta Jésus Christ comme son Sauveur. Quelques jours plus tard, il fut acquitté par le tribunal.
En fait, Dieu avait tout préparé. La détention injuste de cet homme n’avait pas été faite par hasard, ni non plus la rencontre avec ce juge croyant. Dieu avait permis que cet homme perde sa propre réputation et le soutien de ses amis, pour qu’il prenne conscience de son besoin de Jésus Christ.
« L’Éternel est près de ceux qui ont le cœur brisé » (Ps. 34. 18).
« Si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas vos cœurs » (Héb. 4. 7).

D’après il buon Seme novembre 2022

 

 

« L’âme rassasiée foule aux pieds les rayons de miel, mais pour l’âme qui a faim tout ce qui est amer est doux » Prov. 27. 7.

LORSQUE LES REQUINS NE MORDENT PAS

Mes enfants étaient excités, mais je me sentais mal à l’aise. Pendant les vacances nous avons visité un aquarium où les gens pouvaient toucher de petits requins gardés dans une cuve spéciale. Quand j’ai demandé à la gardienne si ces animaux n’attrapaient jamais des doigts, elle m’a expliqué que ces requins avaient reçu peu avant de la nourriture en grande quantité. Ils ne mordraient pas parce qu’ils n’avaient pas faim.
Ce que j‘ai appris au sujet des petits requins s’accorde avec un verset des Proverbes : « L’âme rassasiée foule aux pieds les rayons de miel, mais pour l’âme qui a faim tout ce qui est amer est doux » (Prov. 27. 7). La faim – cette sensation de vide intérieur – peut affaiblir notre discernement lorsque nous prenons des décisions. Elle nous persuade que c’est bien de se décider pour quelque chose qui nous remplit, même si cela nous pousse à mordre quelque chose qui appartient à autrui – ou qui n’est pas à la gloire de Dieu.
Dieu veut plus pour nous qu’une vie vécue selon nos appétits. Il désire que nous soyons remplis de l’amour de Christ afin que tout ce que nous faisons découle de la paix et de la stabilité dont Il nous fait don. La conscience que nous sommes aimés sans conditions nous donne de la confiance. Cela nous permet d’estimer à leur valeur les choses tentantes de la vie : réussite, possessions et relations.
Seule la communion avec le Seigneur Jésus nous donne une satisfaction réelle. Attachons-nous à son amour immense pour nous afin d’être « remplis jusqu’à toute la plénitude de Dieu » (Éph. 3. 19) pour notre bien, et celui des autres.

D’après J. Benson Schuld – Our daily bread, novembre 2022