OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Et toi, Éternel ! use de grâce envers moi et relève-moi. Ps. 41. 10.
L’Éternel soutient tous ceux qui tombent, et relève tous ceux qui sont courbés. Ps. 145. 14.

TOMBÉ ET RELEVÉ

 

Un jeune chrétien avait obtenu la permission de présenter l’évangile dans une prison. Alors qu’il traversait la salle où les détenus étaient rassemblés, il sentit claire-ment une certaine méfiance de la part de ces hommes et il se rendit compte immédiatement que les paroles d’introduction qu’il avait préparées n’étaient pas adaptées à un tel public.
Il s’approchait de l’estrade, demandant silencieusement à Dieu de lui indiquer comment commencer son discours et quoi dire à ces personnes coupables de graves délits.
Mais juste au moment où il grimpait les marches de l’estrade, il trébucha et tomba. Sa chute fut saluée par un éclat de rire général.
Le jeune homme se releva et se dirigea vers le micro : – Chers amis, dit-il, c’est justement pour cela que je suis venu ici ; pour vous dire qu’un homme peut tomber et se relever ! Et, partant de ce préambule, il expliqua que, pour de telles personnes, il y a un moyen de se relever et que cette possibilité est offerte par Dieu.
Aujourd’hui encore, Dieu veut aider chacun à se relever, aussi bas qu’il soit tombé. Qu’il s’agisse de quelqu’un de libre ou de quelqu’un qui purge une peine dans un lieu de détention, Dieu ne lui demande qu’une seule chose : qu’il confesse sincèrement ses péchés et ses fautes, et qu’il croie au Sauveur, Jésus Christ, le Fils de Dieu.
Mais il y a une réalité que tous ne connaissent pas : c’est que nous sommes tous pécheurs, tous coupables de nombreux « crimes ». Par nos actes ou même seule-ment en pensées ou en paroles, nous avons tous transgressé la volonté de Dieu en beaucoup de choses. Nous avons bien souvent offensé Sa dignité, foulé aux pieds Sa gloire. Souvent aussi, nous avons fait du mal à notre prochain, nous l’avons trahi, offensé, blessé, accusé injustement, jugé de manière fausse.
Il est écrit, dans la Bible : « Notre Dieu Sauveur… veut que tous les hommes soient sauvés » (1 Tim. 2. 3 et 4). Mais sur quelle base peut-Il pardonner ? Sur quel fonde-ment repose notre salut ?
Dieu nous appelle à Lui et nous fait une promesse : « Venez, et plaidons ensemble, dit l’Éternel : Si vos péchés sont [rouges] comme le cramoisi, ils deviendront blancs comme la neige ; s’ils sont rouges comme l’écarlate, ils seront comme la laine » (És. 1. 18).
Les péchés ôtés ! Les fautes effacées ! Comment Dieu peut-Il faire une chose semblable ? Voici comment : « Le sang de Jésus Christ son Fils nous purifie de tout péché » (1 Jean 1. 7).
Si nous reconnaissons que nous sommes des pécheurs, coupables devant Dieu et notre prochain, et que nous Lui avons demandé pardon, nous avons fait le premier pas. Mais il nous faut la foi en Jésus Christ et en Son sacrifice, car Il a Lui-même payé pour nos fautes en s’offrant en sacrifice. Alors Dieu nous fait grâce et ne nous condamnera plus jamais.
Si nous nous sommes rendus coupables de crimes contre les lois de notre société, nous payerons selon les droits de la justice humaine. Mais devant Dieu, s’il y a repentance et foi, il n’y a plus aucune condamnation :
« Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont dans le Christ Jésus ; car la loi de l’Esprit de vie dans le Christ Jésus m’a affranchi de la loi du péché et de la mort » (Rom. 8. 1 et 2).

D’après « Paroles de grâce et de vérité »