DSC03190

 

Dieu est un, et le médiateur entre Dieu et les hommes est un, l’homme Christ Jésus, qui s’est donné lui-même en rançon pour tous. 1 Tim. 2. 6.

 

TOLÉRANCE OU BIENVEILLANCE ?

 

La tolérance, dans les temps modernes, est l’une des vertus majeures. On considère que c’est l’un des préalables essentiels à une coopération harmonieuse entre les peuples, et un moyen de combattre le fanatisme, les préjugés et la discrimination. L’intolérance, d’autre part, est certainement cause de désaccord, dans les familles comme dans les couches sociales ou internationales.
Nous devons cependant tous admettre que nous pouvons être facilement tolérants dans les cas qui nous concernent peu, mais que c’est différent quand nous sommes directement impliqués. De plus, nous n’aimons pas à être juste « tolérés ». Nous préférons que les autres reconnaissent nos convictions et notre façon de vivre.
Que dit la Bible à ce sujet ? Elle nous dit de montrer une vraie sympathie pour notre prochain et de l’aimer comme nous-mêmes (Mat. 19. 19). Cela signifie que nous le respectons, que nous ne lui imposons pas nos convictions et que nous lui accordons le droit de prendre ses propres décisions. Néanmoins, nous ne devrions pas rester neutres ou indifférents à ce qu’il pense ou fait, mais demeurer fermes quant aux critères établis par Dieu.
Montrer une telle sympathie nous oblige, en tant que chrétiens, à parler aux autres de notre foi, afin de la partager avec eux. Quiconque désire entrer en contact avec le vrai Dieu et mettre les choses en ordre avec Lui, doit le faire par l’intermédiaire du Médiateur, Jésus Christ, et par la foi en Lui.
Nous désirons communiquer ce message extrêmement important, pour le bien de tous ceux qui nous entourent, car nous les respectons et sommes conscients de leur valeur aux yeux de Dieu.

 

D’après « The Good Seed » février 2022