PXL_20210524_105800247

 

Et ils viendront et exulteront avec chant de triomphe sur les hauteurs de Sion, et ils afflueront vers les biens de l’Éternel, au blé, et au moût, et à l’huile, et au fruit du menu et du gros bétail ; et leur âme sera comme un jardin arrosé, et ils ne seront plus languissants. Jér. 31. 12.

 

RAFRAÎCHISSEMENT ABONDANT

 

Oh, que notre âme reçoive cette culture divine et il n’y aura plus pour elle de sécheresse, mais elle sera un jardin à l’Éternel ! A l’abri de la dévastation, entourée par la grâce, entretenue par l’instruction, visitée par l’amour, purifiée par la discipline et gardée par la puissance divine, cette âme est aussi préparée à porter du fruit pour le Seigneur. Mais un jardin peut être desséché par le manque d’eau, et ses plantes commenceront à décliner, comme prêtes à périr. Et combien vite cela t’arriverait, mon âme, si le Seigneur t’abandonnait. En Orient, un jardin sans eau cesse d’être un jardin, car rien n’y vient à maturité, rien n’y pousse et rien n’y peut vivre. Mais si l’irrigation y est établie, il deviendra luxuriant. Puissions-nous être arrosés par le Saint-Esprit uniformément, et chaque partie du jardin ayant son propre courant abondamment, chaque plante et chaque herbe étant nourrie selon sa soif, continuellement, l’eau apportant la fraîcheur en raison de la chaleur de chaque heure du jour ; sagement, chaque plante recevant selon sa nature et son besoin. Dans tout jardin, vous pouvez savoir, par l’éclat de la verdure, où passe l’eau qui l’arrose, et, dans l’Église, vous reconnaissez bien vite où circule le Saint-Esprit.
Mon Dieu, arrose-moi aujourd’hui, et que je porte beaucoup de fruits à ta gloire pour l’amour de Jésus ! Amen !

D’après Charles Spurgeon
Les Trésors de la foi