IMG_0810

 

Si tu bâtis une maison neuve, tu feras un parapet à son toit, afin que tu ne mettes pas du sang sur ta maison, si quelqu’un venait à en tomber. Deut. 22. 8.

PROTÉGÉS PAR LA PAROLE DE DIEU

 

Dans le climat chaud du pays de Canaan, les maisons étaient bâties avec des toits plats, sur lesquels les habitants aimaient s’installer. Comme il était alors important d’ériger un parapet protecteur ! Notre Dieu fidèle a pensé à tous les besoins de Son peuple et, en même temps, Il nous donne des enseignements spirituels.
Si nous comparons la formation d’une famille avec la construction d’une maison, nous pouvons voir que le toit représente notre appel céleste, et que le parapet nous rappelle les dangers du monde qui nous entoure.
Comme il en était pour notre Seigneur, nous sommes dans le monde, mais nous n’appartenons pas à ce monde (Jean 17. 11, 14 et 16). Si nous voulons jouir de nos privilèges célestes et vivre en accord avec eux, nous devons maintenir notre séparation d’avec le monde. C’est pourquoi Dieu nous a donné Sa Parole, qui est notre protection si nous suivons ses instructions et les mettons en pratique.
Cela donne aux parents – aussi bien au père qu’à la mère – une responsabilité qu’ils doivent assumer. Si la Parole de Dieu n’est pas le modèle familial pour toutes choses, si nous ne la laissons pas diriger nos pensées et notre conduite, il en est du « toit » moral de notre famille comme s’il n’avait pas de parapet. Cela montre bien l’importance de l’exemple que doivent donner les parents. Nous devons enseigner les pensées de Dieu à nos enfants par la lecture quotidienne de la Bible. Cependant, ils ne les prendront véritablement à cœur que dans la mesure où ils reconnaîtront les effets sanctifiants et bienfaisants de l’Écriture sur leurs parents.
Prenons donc toute la Parole de Dieu avec le plus grand sérieux et mettons-là en pratique dans notre vie quotidienne – ses promesses et ses bénédictions, mais aussi les sérieux avertissements qu’elle place devant nous, afin qu’aucun membre de notre famille ne tombe de ce « toit » moral et ne se blesse.

D’après « The Good Seed » août 2015