PXL_20201221_100424552

 

Toute la tête est malade et tout le cœur défaut. Depuis la plante du pied jusqu’à la tête, il n’y a rien en lui qui soit sain. És. 1. 5 et 6.
Je suis l’Éternel qui te guérit. Ex. 15. 26.
Jésus leur répondit : Ce ne sont pas les gens en bonne santé qui ont besoin de médecin, mais ceux qui se portent mal. Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs à la repentance. Luc 5. 31 et 32.

 

LE SEUL REMÈDE EFFICACE

 

Il y a aujourd’hui une inquiétude croissante et une préoccupation grandissante à cause des maladies causées par la pollution, par le stress et par les conditions de vie modernes. Pour beaucoup de maladies, il n’y a pas de soins spécifiques et certains médicaments, efficaces pendant un temps, n’ont plus effet.
Dans le verset de Luc 5, le Seigneur met en évidence que Sa mission n’était pas de guérir les maladies du corps (bien qu’Il l’ait fait de nombreuses fois, par amour pour Sa créature et pour montrer qu’Il était Dieu), mais pour guérir de la plus grave des maladies, la maladie spirituelle du péché, qui atteint tous les êtres humains.
Malheureusement, ceux qui ne veulent pas reconnaître leur condition de pécheurs sont nombreux, et ils sont négligents dans la recherche d’un remède. Il en était déjà ainsi aux jours du prophète Jérémie, quand le peuple se lamentait en disant : « N’y a-t-il pas de baume en Galaad ? N’y a-t-il pas de médecin ? (Jér. 8. 22).
Quand on recherche un remède, il se peut qu’on en trouve un qui est inefficace. Par exemple, les bonnes œuvres accomplies sans la foi, parce que rien de ce qui provient de nous ne peut jamais effacer un seul de nos nombreux péchés (És. 64. 6) et nous guérir de leurs conséquences éternelles. Les religions elles-mêmes, avec leurs rites et leurs dogmes, n’effacent pas les péchés.
Pour faire en sorte que le traitement de nos maladies physiques soit efficace, notre médecin ne doit pas seulement faire un diagnostic correct de la maladie, mais il doit aussi prescrire le remède adéquat. C’est la même chose pour nos maladies spirituelles.
La Bible nous présente le Seigneur Jésus comme notre grand Médecin. Mais, pour être guéri, il faut reconnaître qu’on est un pécheur, se repentir devant Dieu, accepter Son pardon et croire de tout son cœur que Jésus Christ est venu afin que « quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle » (Jean 3. 16).
Il n’y a pas d’autre remède : « Il n’y a de salut en aucun autre ; car il n’y a pas non plus sous le ciel d’autre nom qui soit donné parmi les hommes, par lequel il nous faut être sauvés » (Act. 4. 12).
A vous qui êtes frappé par la maladie du péché, comme nous tous, Jésus Christ, le grand Médecin, offre le seul médicament efficace : la foi en Sa mort sur la croix, qui Lui a coûté des souffrances indicibles, Son sang versé : « Le sang de Jésus Christ… nous purifie de tout péché » (1 Jean 1. 7).
C’est « lui que Dieu a présenté pour propitiatoire, par la foi en son sang » (Rom. 3. 25). Une œuvre extraordinaire, un sacrifice d’une valeur éternelle, le seul Sauveur !

D’après « Paroles de grâce et de vérité »