IMG_0270

 

Que l’amour soit sans hypocrisie ; ayez en horreur le mal, tenez ferme au bien ; quant à l’amour fraternel, soyez pleins d’affection les uns pour les autres ; quant à l’honneur, soyez les premiers à le rendre les uns aux autres ; quant à l’activité, pas paresseux ; fervents en esprit ; servez le Seigneur… Rom. 12. 9 à 11

L’AMOUR VRAI

 

Le chapitre 12 de l’épître aux Romains est riche d’exhortations qui concernent la vie chrétienne : sur quatre versets (9 à 13) on compte treize exhortations. L’apôtre Paul reconnaît avoir écrit « avec plus de hardiesse » sur certains points (15. 15) afin de les rappeler de nouveau aux frères, pour qu’ils deviennent « une offrande agréable… sanctifiée par l’Esprit Saint » (15. 16).
Peu avant (12. 1 à 2), il a exhorté les frères à se consacrer à Dieu en un « service intelligent », présentant leurs propres corps « en sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu », chacun utilisant le don spirituel reçu par grâce (v. 4 à 8). Puis l’apôtre revient sur la manière dont on doit vivre la vie chrétienne, et il le fait en empruntant le chemin de l’amour.
Voilà les signes tangibles de cette transformation par le renouvellement de l’entendement (v. 2) qui peut faire que nous accomplissions consciemment la parfaite volonté de Dieu et que nous soyons ainsi de véritables « sacrifices vivants ».
« Que l’amour soit sans hypocrisie », c’est-à-dire un amour dans la vérité. Si le cœur n’est pas réellement engagé, ce n’est pas l’amour vrai – celui des vrais adorateurs de Dieu – mais seulement une apparence trompeuse, qui tente de donner une meilleure image de soi afin d’obtenir l’approbation des autres – ou peut-être même de cacher un péché.
Dans une autre lettre, la première de celles adressées aux Corinthiens, Paul parle de la souveraineté excellente de l’amour, en en énumérant les qualités : il est patient, plein de bonté, il n’est pas envieux, il ne se vante pas, ne s’enorgueillit pas, ne se conduit pas d’une manière inconvenante, ne s’irrite pas, n’impute pas le mal ni ne se réjouit de l’injustice (13. 4 à 7).
Pour servir le Seigneur avec zèle et ferveur, nous devons garder les yeux fixés sur Jésus, avec le désir de glorifier Dieu et d’édifier notre prochain avec cet « amour sans hypocrisie ».

D’après « Il buon seme » avril 2022