IMG_20200805_113037

 

 

« Le premier jour de la semaine… nous étions (les disciples) assemblés pour rompre le pain ». (Act. 20. 7).

 

L’ADORATION EN COMMUN

 

Est-ce que nous nous rassemblons chaque dimanche – le jour du Seigneur – afin de maintenir son souvenir, selon son désir ? S’il en est ainsi, nos cœurs peuvent-ils rester insensibles quand nous considérons que Dieu, le Père, a envoyé Son Fils sur la terre, qu’Il ne L’a pas épargné mais qu’Il L’a livré pour nous, et que le Fils est venu volontairement pour accomplir la grande œuvre de la rédemption au prix des souffrances qu’elle impliquait ?
Nos cœurs désirent certainement répondre par la louange et l’adoration, adressées aussi bien au Père qu’au Fils, pour la grâce et la miséricorde manifestées envers nous. Le Saint Esprit nous conduira dans notre adoration, afin que nos sentiments de reconnaissance envers Dieu s’expriment d’une manière digne de l’amour témoigné par le Père et le Fils.
Parfois c’est le conseil éternel du Père qui occupe nos pensées. Nous sommes dans l’admiration devant Sa sagesse, qui a trouvé le moyen d’accomplir son propos par le sacrifice expiatoire de son Fils malgré le péché de l’humanité.
D’autre fois, c’est le Seigneur Jésus qui est davantage devant nos yeux. Nous considérons son incarnation, son humiliation, son dévouement à Dieu, ses souffrances et sa mort. Nous contemplons, émerveillés, l’œuvre de la croix accomplie pour la gloire de Dieu et le salut de nos âmes.
Une telle adoration honore Dieu et ne peut être réalisée que sous la direction du Saint Esprit.

« Celui qui sacrifie la louange me glorifie » (Ps. 50. 23).

 

D’après « The Good Seed » mai 2022