IMG_20201219_144233

 

« Celui qui avait beaucoup, n’eut pas trop ; et celui qui avait peu, n’en manqua pas ; ils avaient recueilli chacun en proportion de ce qu’il mangeait ». Ex. 16. 18.
« [Dieu a] fait pleuvoir sur eux la manne pour manger, et il leur [a] donné le blé des cieux : l’homme mangea le pain des puissants ; il leur envoya des vivres à satiété ». Ps. 78. 24 et 25.

 

LA MANNE

 

Pendant les quarante ans durant lesquels les fils d’Israël ont voyagé dans le désert, Dieu leur a fourni la manne, « le pain des cieux » (Ex. 16. 4). Chaque matin elle se déposait sur le sol, autour du camp. Les Israélites n’avaient qu’à sortir et la ramasser. Dieu voulait qu’ils en prennent selon leurs besoins. Certains mangeaient plus que d’autres, aussi ils en recueillaient davantage. Mais Dieu donnait la provision suffisante pour chaque jour sans exception. Elle n’a jamais manqué, il n’y a jamais eu besoin de se disputer pour avoir une portion nécessaire et suffisante.
La fidélité de Dieu envers Son peuple s’est prolongée pendant les quarante ans qu’Israël a passé dans le désert. Si le peuple en a quelquefois manqué, cela était dû à sa négligence. Si quelqu’un attendait que le soleil soit haut dans le ciel pour venir la ramasser, il arrivait trop tard : la manne avait fondu. Si quelqu’un en prenait moins que la portion d’un jour, il ne devait pas s’étonner d’avoir faim à la fin de la journée. Et si quelqu’un ne consommait pas sa ration journalière, il voyait le reste se couvrir de vers.
Le Seigneur Jésus a expliqué que la manne a une signification spirituelle, en ce qu’elle faisait allusion à Lui-même : « Car le pain de Dieu est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde » (Jean 6. 33). C’est Lui qui donne la vie au croyant qui mange de ce pain. Et Il est la nourriture de nos âmes, celle qui nourrit la vie nouvelle.
Ce qui fortifie notre âme dans le chemin que nous suivons dans le désert de ce monde, c’est d’être occupé de Lui lorsqu’Il marchait sur cette terre comme Homme parfait. Cela nous fait prendre conscience du besoin que nous avons de vivre dans la dépendance de Dieu, en pureté, en humilité et en amour.
Il y avait toujours suffisamment de manne : le Seigneur Jésus est parfaitement suffisant pour rafraîchir et fortifier les Siens. Tout manque spirituel que nous pouvons ressentir vient du fait que nous avons négligé de nous nourrir de Lui. Prenons notre Bible et recueillons notre nourriture quotidienne. Être occupé de Lui satisfera tous nos besoins !

D’après « The Good Seed » décembre 2022