DSC01678

 

 

Et le roi David vint jusqu’à Bakhurim ; et voici, il en sortit un homme… et son nom était Shimhi, fils de Guéra : il sortit en maudissant, et lança des pierres contre David et contre tous les serviteurs du roi David. 2 Sam. 16. 5 et 6.

 

LA JUSTICE DE DIEU

 

Notre sujet est la justice de Dieu. Dans le monde actuel, plein d’injustice, la plupart des gens ne croient plus à la justice, parce que Dieu ne réagit pas face à l’injustice. La Bible nous précise : pas encore ! Une occasion, dans la vie de David, le roi en Israël autrefois, montre cela clairement.
Shimhi était un Israélite de la tribu de Benjamin. Il avait gravement insulté le roi et s’était rebellé contre son autorité. Mais David n’avait pas voulu se venger lui-même, car il avait fait personnellement l’expérience de la grâce et du pardon de Dieu.
Quand Salomon a succédé à son père David sur le trône d’Israël, l’offense faite par Shimhi n’avait toujours pas été punie. Shimhi s’était apparemment soumis au roi, mais son attitude rebelle n’avait pas changé.
Le roi Salomon est bien connu pour sa sagesse. Dans ce cas, il avait sursis à la sentence, remettant le sort de Shimhi dans les propres mains de ce dernier.
Dieu agit aujourd’hui d’une manière semblable avec chacun de nous. Il fait dépendre notre avenir de notre décision pour ou contre Jésus Christ. La condition de sursis de Shimhi était qu’il ne franchisse pas les limites de la ville ; sinon il était sous la menace de mort (1 Rois 2. 36 et 37). Les choses ont suivi leur cours : suite à un incident banal (v. 39 et 40), Shimhi n’a pas respecté la condition, et la justice l’a rattrapé et s’est exercée contre lui (v. 46).
De nos jours, tous les hommes sont coupables devant Dieu, soit qu’ils ne tiennent pas compte de Dieu, soit qu’ils Le méprisent. Mais Dieu est patient. Il ne veut pas que les humains soient perdus éternellement. Il laisse à chacun la décision, d’accepter par la foi son offre de grâce en Jésus Christ.

D’après « The Good Seed » octobre 2022