OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Voici, nous disons bienheureux ceux qui endurent l’épreuve avec patience. Jac. 5. 11.
C’est ici le repos, faites reposer celui qui est las. És. 28. 12.

 

JOURS D’ÉPREUVE ET JOURS DE REPOS

 

« Et ils mangèrent, et furent rassasiés, et s’engraissèrent ; et ils vécurent dans les délices par ta grande bonté. Mais ils se rebellèrent et se révoltèrent contre toi… Et tu les livras en la main de leurs adversaires qui les opprimèrent. Et au temps de leur détresse ils crièrent à toi, et toi, tu entendis des cieux… Mais quand ils avaient du repos, ils recommençaient à faire le mal devant toi… et tu les délivras maintes fois, selon tes compassions… Et tu différas à leur égard pendant beaucoup d’années … dans tes grandes compassions, tu n’en finis pas avec eux et tu ne les abandonna pas ; car tu es un Dieu faisant grâce, et miséricordieux » (Néh. 9. 25 à 31).
Si vous traversez des jours d’épreuve, cherchez à demeurer dans la présence de Celui qui est « le Dieu de toute consolation » (2 Cor. 1. 3) et qui ne permettra pas que vous soyez tenté au-delà de vos forces (1 Cor. 10. 13). Vous découvrirez que l’épreuve que vous traversez est, dans Ses mains, un moyen pour vous faire connaître Son amour et Son cœur plein de sympathie ; et vous aurez des motifs pour Le remercier encore plus que quand tout va bien.
Si vous connaissez des jours de repos, restez encore dans la présence du Seigneur. Ce sont des jours dangereux, car c’est alors que s’introduisent facilement la négligence et l’indifférence. Quand la vie est facile, les choses du monde nous attirent davantage.
Mais qui est ce Dieu dont nous parlons ? Le connaissez-vous ? La création nous révèle Sa toute-puissance, l’Évangile nous révèle Sa grâce et Son amour. Il nous dit que Son Fils Jésus Christ est venu dans le monde pour nous sauver :
« Cette parole est certaine et digne d’être pleinement reçue : le Christ Jésus est venu dans le monde pour sauver les pécheurs » (1 Tim. 1. 15), et si nous croyons en Lui nos péchés sont pardonnés : « Dieu, en Christ, vous a pardonné » (Éph. 4. 32), et nous avons la vie éternelle : « Qui croit au Fils a la vie éternelle ».
Tout cela est possible parce que le Sauveur S’est chargé de nos fautes quand Il est mort sur la croix, subissant à notre place le jugement de Dieu : « Il a porté nos péchés en son corps sur le bois » de la croix (1 Pier. 2. 24).
Mais Il est ensuite ressuscité et Il est vivant dans le ciel où Il est monté, S’étant assis à la droite de Dieu. Quiconque croit en Lui devient un enfant de Dieu : « À tous ceux qui l’ont reçu (Jésus Christ), Il (Dieu) leur a donné le droit d’être enfants de Dieu, c’est-à-dire à ceux qui croient en son nom » (Jean 1. 12). Et, comme enfants, nous pouvons jouir dès maintenant, sur la terre, des soins d’un Père qui aime Ses propres enfants comme aucun père terrestre n’est en mesure de le faire !

D’après « Paroles de grâce et de vérité »