DSC01678

 

La parole de l’Éternel [vint] à Jonas une seconde fois, disant : Lève-toi, va à Ninive, la grande ville, et crie-lui selon le cri que je te dirai. Jonas 3. 1 et 2.

 

JONAS 

 

Tout d’abord, Jonas a refusé de faire ce qu’il savait être la volonté de Dieu. Est-ce que cela n’est pas souvent le cas en ce qui nous concerne ? Mais Dieu a ramené Jonas dans le droit chemin ! Si les gens voulaient bien accepter l’œuvre accomplie par le Seigneur Jésus pour leur salut, ils connaîtraient bientôt la délivrance d’une vie amère.
Jonas s’est finalement souvenu de Dieu et il « pria l’Éternel, son Dieu, des entrailles du poisson » et l’Éternel fit « remonter [sa] vie de la fosse » (Jonas 2. 1 et 7). Après que Jonas eut confessé son péché et se soit confié en Dieu avec humilité, « l’Éternel commanda au poisson, et il vomit Jonas sur la terre » (2. 11).
Dieu, dans Sa grâce, donne souvent une « seconde chance » de Lui obéir, voire une troisième, ou même plus. Cette deuxième fois, Jonas n’a pas posé de questions à Dieu, mais il « se leva et s’en alla à Ninive, selon la parole de l’Éternel » (3. 3). Quel miracle ! Tant de personnes amenées à s’humilier par la prédication d’un seul homme !
Dieu peut, le plus souvent, nous utiliser quand nous sommes là où Il veut que nous soyons et lorsque nous faisons ce qu’Il veut que nous fassions. Il sait où et comment nous pourrons Le servir – que ce soit au bureau, à l’usine, à l’école, à la maison – où que ce soit. Si c’est Sa volonté que nous soyons ici ou là, alors c’est là que nous devons être, afin d’être prêts à être utilisés pour un service. Dieu voulait que Jonas soit à Ninive. Où veut-Il que vous soyez ?
Cependant, même quand nous sommes au bon endroit, au bon moment, nous avons besoin d’être constamment conduits par le Saint Esprit quant à ce que nous aurons à dire ou à faire. Peut-être connaissons-nous cette vérité, mais il est essentiel que nous la mettions en pratique !

 

D’après « The Lord is near » janvier 2013