PXL_20210216_081517102

 

La piété, avec le contentement, est un grand gain. (1 Tim. 6. 6).
Que votre conduite soit sans avarice, étant satisfaits de ce que vous avez présentement. (Héb. 13. 5).

 

INSATISFACTION

 

Blaise Pascal, philosophe et mathématicien chrétien, (1623-1662) l’exprimait dans ses « Pensées »  : « Quand les hommes satisfont un désir, ils n’en sont pas satisfaits pour autant. Un nouveau désir ne tarde pas à prendre la place du précédent, si bien que leur projet de contentement est indéfiniment reporté. Ainsi, les hommes sont perpétuellement dans l’attente du bonheur ». Nous ne voulons pas méconnaître les difficultés réelles que beaucoup connaissent. Toutefois, l’insatisfaction est bien « installée » en nous et autour de nous : que de manifestations de mécontentement dans tous les pays du monde ! Elles sont en réalité le reflet de l’état de nos cœurs. Chrétiens ! nous connaissons le vrai bonheur : nous avons dans le ciel un Père qui nous aime et s’occupe de Ses enfants. Si nous nous attendons à ce que nos souhaits se réalisent, nous ne faisons pas vraiment confiance à Dieu. Il sait ce qui est bon pour nous, et nous le donne. Apprenons plutôt, non pas à nous contenter de ce que nous avons, mais plutôt à en être contents, quelles que soient les circonstances de notre vie. L’apôtre Paul disait : « J’ai appris à être content dans les situations où je me trouve. Je sais être dans le dénuement, je sais aussi être dans l’abondance ; en toute circonstance et à tous égards je suis enseigné aussi bien à être rassasié qu’à avoir faim, aussi bien à être dans l’abondance qu’à être dans les privations » (Phil. 4. 11 et 12). Nous pouvons avoir confiance que notre Dieu nous donnera ce dont nous avons besoin : Il nous aime. N’oublions pas de Le remercier, et parlons de Lui autour de nous.

D’après la Bonne Semence Août 2021
Éditeur : Bibles et Publications Chrétiennes (http://www.labonnesemence.com)