5060

 

Tourne-toi vers moi et use de grâce envers moi, car je suis seul et affligé. Ps. 25. 16.
Dieu fait habiter en famille ceux qui étaient seuls. Ps. 68. 6.

 

ENSEMBLE MAIS SEULS !

 

Ensemble, mais seuls. Parce que nous attendons toujours plus de la technologie et toujours moins des autres.
C’est le titre surprenant d’une œuvre de Sherry Turkle, spécialiste de l’impact du digital sur les relations humaines. En apparence, ordinateurs, tablettes et smartphones facilitent les contacts et les rencontres, d’un simple « clic ». Les relations qui en découlent, bien que nombreuses, sont souvent privées d’un réel fondement et naissent au détriment de dialogues plus profonds, d’échanges authentiques et chaleureux.
La technologie digitale, aussi efficace soit-elle, ne peut nous rendre proches les uns des autres de façon durable. La solitude n’est pas une question de technique, mais plutôt de cœur. Dès le moment où nos premiers parents ont désobéi à Dieu dans le jardin d’Éden, le cœur de l’être humain s’est endurci. Cette dureté de l’âme nous rend insensibles à la bonté de notre Dieu créateur, mais aussi bien souvent égoïstes, et indifférents aux douleurs et aux joies des autres, nous éloignant les uns des autres. La « bonne nouvelle », l’Évangile, c’est que Christ est venu du ciel pour faire tomber le mur de séparation qui était établi entre l’homme et Dieu (Éph. 2. 14). Si nous croyons en Christ, Il donne une nouvelle vie à chacun de nous. Lorsque nous avons pris conscience de la distance qui nous sépare de Dieu et de nos semblables, nous pouvons entrer dans une vraie relation avec Lui, semblable à celle d’un fils avec son Père.
Et non plus seuls, mais bien « ensemble », nous expérimenterons, avec nos frères et sœurs dans la foi, la paix et la joie de la famille de Dieu.

D’après « Il buon seme » juin 2021