PXL_20201226_144931034

 

J’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives. Deut. 30. 19 et 20
Et la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ. Jean 17. 3

 

CHOISIR AUJOURD’HUI EN VUE DE L’ÉTERNITÉ

 

La plupart de nos choix n’ont pas beaucoup d’importance : un vêtement, un repas, un voyage, toutes sortes de choses qui n’ont pas de conséquences sur notre avenir et n’ont que peu ou pas d’influence sur le cours de notre vie.
Le choix des études, d’un travail, ou d’un logement, ou plus encore d’un conjoint, sont d’un tout autre genre ! Des erreurs dans de tels domaines auront certainement de graves conséquences et c’est pourquoi il est nécessaire de réfléchir sérieusement, de ne pas se laisser entraîner par l’enthousiasme ou par un engouement passager ; il faut être lucide, concret et agir avec réflexion et équilibre.
À cause d’un choix erroné dans le cours des études, par exemple, certains se sont trouvés sans emploi ; un conjoint avec lequel on ne s’entend plus apportera déception et tristesse, et ruinera la vie de plusieurs ; et ainsi de suite…
Ce sont des situations que nous constatons fréquemment et qui s’ajoutent aux nombreuses « variables » auxquels nous sommes confrontés, que nous rencontrerons inévitablement : des problèmes qui ne dépendent pas des choix que nous avons faits, des souffrances imprévues dont nous ne sommes pas responsables.
Mais tous nos choix, même ceux qui exigent le plus d’implication et de discernement, ne concernent que notre vie et notre avenir terrestres.
Il y a cependant un autre choix, que nous devons tous faire, et qui ne dépend pas de l’âge, de la culture, du sexe, de la position sociale, du niveau de culture, du bien-être matériel. Personne ne peut penser que cela ne le regarde pas, personne ne doit penser qu’il n’a pas besoin de le faire. C’est le choix qui concerne notre avenir éternel, où et comment nous allons passer l’éternité après la mort de notre corps, une fois notre brève existence terrestre achevée.
Cher lecteur, vous avez aujourd’hui l’occasion de faire ce choix. Personne ne peut le faire à votre place. Choisissez de croire en Jésus Christ, de l’accepter comme votre Sauveur personnel. Laissez-vous attirer par Son amour, lisez l’Évangile et saisissez ses promesses. Devant vous s’ouvrira alors un horizon infini de certitudes de bénédictions éternelles.
Vous apprendrez par l’Évangile que, si vous croyez au Seigneur Jésus, Dieu vous pardonnera tous vos péchés, qui mettent une barrière entre vous et Lui. Vous en aurez la certitude, car vous lirez que Jésus est mort sur la croix pour vous libérer de la condamnation de Dieu et de la perdition, et qu’Il s’est chargé Lui-même de vos fautes, de vos péchés, de votre égoïsme, de votre indifférence…
Le Seigneur Jésus expliquait aux foules qu’il n’y a que deux chemins : l’un est large, spacieux, agréable et facile, mais il conduit à la perdition et « nombreux sont ceux qui s’y engagent ». L’autre est étroit, on y accède par une porte elle-même étroite et on ne peut y entrer avec le « bagage » de l’orgueil, des prétentions, de la culture religieuse et des traditions, de l’amour de l’argent et de nombreuses idoles qui peuplent notre existence ; mais c’est celui-là qui conduit à la vie éternelle ; « peu nombreux sont ceux qui le trouvent » (Mat. 7. 13 et 14).
Faites le bon choix, et faites-le avant qu’il soit trop tard !
« Moi, je suis le chemin, la vérité et la vie », dit le Seigneur ; « personne ne vient au Père, si ce n’est par moi » (Jean 14. 5).
« Sachez que vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils de Dieu » (1 Jean 5. 13).

 

D’après « Paroles de grâce et de vérité »