DSC01530

 

« Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes et la vérité n’est pas en nous. Si nous confessons nos péchés, Il est fidèle et juste pour nous pardonner nos péchés et nous purifier de toute iniquité » 1 Jean 1. 8 et 9

 

UN MOT EN VOIE D’EXTINCTION

 

Dans l’une de ses œuvres, le psychanalyste Karl Menninger écrit : « Autrefois, le mot péché était rempli de signification ; c’était un terme fort, menaçant et grave. Mais aujourd’hui il a pratiquement disparu, comme aussi sa signification. Pourquoi ? N’y a-t-il plus personne qui pèche ? »
Cette question s’adresse à nous tous, croyants et incrédules.
Croire en Jésus pour être sauvé signifie avant tout reconnaître que nous avons péché et avoir la certitude que « Christ est mort pour nos péchés » (1 Cor. 15. 3). Alors, cela veut-il dire que je ne pèche plus ?
Je suis un croyant et je sais que je ne dois pas pécher ; en même temps cependant, si je lis la Parole de Dieu et que je vis en communion avec lui, je découvre au fond de mon cœur de petites rancœurs, des jalousies secrètes ou des excès d’orgueil, des pensées qui ne devraient pas s’y trouver… Je suis un pécheur pardonné, mais je ne suis incapable de ne plus jamais pécher. Je sais, malgré tout, que Dieu ne m’abandonne pas et m’ouvre les yeux sur les erreurs que je ne vois pas ou sur celles que je vois mais que je tolère parfois… Dieu veut que nous Lui confessions nos péchés et que nous les abandonnions (Prov. 28. 13) afin de nous faire changer là où cela est nécessaire et de nous amener à ressembler toujours plus au modèle parfait : Jésus Christ.
Et si vous, lecteur, ne croyez pas en Jésus ? Il ne vous accuse pas, mais Il veut vous sauver. Parlez-Lui de tout ce qui vous pèse dans votre vie, des angoisses qui vous oppressent. Lui seul peut effacer vos péchés et vous aider à remédier à vos erreurs. C’est l’expérience quotidienne de tous les vrais croyants.

D’après « Il buon seme » Août 2019