PXL_20210513_155217588

 

TRADUCTION DE FEUILLETS (33)

 

Vous êtes la lumière du monde ; une ville située au sommet d’une montagne ne peut pas être cachée. Que votre lumière brille ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux. Matthieu 5. 14 et 16.

CROIRE DANS SON CŒUR

Youssef était un jeune Algérien qui passait ses vacances en Suède. Il se sentait très seul, presque abandonné. Mais alors, un groupe de jeunes chrétiens lui a parlé.
– Pour la première fois, pendant mon séjour en Suède, des gens sont venus vers moi pour parler avec moi… Je ne savais presque rien au sujet de leur foi, mais j’ai été très touché par ce qu’ils m’ont raconté. Ils m’ont invité pour un café. Ils ne fumaient pas, ils ne buvaient pas, ils n’allaient pas non plus dans les discothèques. Mais ils parlaient d’un Dieu personnel et d’une relation personnelle avec Jésus Christ. Et là j’ai reconnu pour la première fois la différence entre ceux qui ne croient pas et ceux qui croient réellement du cœur.
A la fin de son séjour, ses nouveaux amis lui ont promis d’aller lui rendre visite en Algérie. Mais Youssef avait peur de ses compatriotes, et il leur donna une fausse adresse.
Le Seigneur, dans son amour, le suivit pourtant. Lorsque, plus tard, Youssef retourna en Suède pour y étudier, il fit la connaissance de Christophe, un chrétien pakistanais. Celui-ci l’invita, après un repas amical, à une étude biblique, où le plan du salut de Dieu pour l’homme était expliqué. Ce soir-là, Youssef reçut le Fils de Dieu comme son Sauveur et Seigneur.
Par la suite, il ne craignit plus ses compatriotes. Avec l’aide de Dieu, il décida de témoigner plus tard de sa foi dans son pays.

D’après der Herr ist nahe août 2022

 

Pourquoi es-tu abattue, mon âme ? Et pourquoi es-tu agitée au-dedans de moi ? Attends-toi à Dieu ; car je le célébrerai encore : il est le salut de ma face et mon Dieu. Psaume 42. 11.

CE QUI NOUS REND LES PSAUMES PRÉCIEUX

De tout temps, les croyants ont trouvé joie et consolation dans les Psaumes. Cependant, nous ne connaissons pas toujours les circonstances au cours desquelles ils ont été écrits – et souvent, pas même le nom de leur auteur. De plus, il n’est pas toujours facile de voir la portée prophétique du psaume, lorsqu’il concerne des circonstances encore à venir, ou déjà en partie survenues.
En conséquence, lorsque nous voulons appliquer les expressions inspirées des psaumes à nos propres circonstances, nous devons être très soigneux. Par exemple, nous ne pouvons pas demander la vengeance sur nos ennemis, car le Seigneur nous a commandé de les aimer et de prier pour eux (Mat. 5. 44).
Mais comment, et pourquoi, les psaumes, encore aujourd’hui, trouvent-ils un pareil écho dans le cœur des croyants ? – Parce qu’ils nous font prendre part aux relations de l’auteur avec le Seigneur, leur Dieu, en particulier lorsqu’ils passent par des temps d’épreuves. Nous pouvons comparer nos expériences avec les leurs, et y trouver de la consolation quand nous voyons comment Dieu les a libérés de leurs épreuves et de leurs craintes, et les a consolés.
La Bible nous donne ses enseignements pleins d’aide, non pas sous la forme d’un manuel de règles ou à la manière d’un livre de recettes. Elle nous révèle beaucoup plutôt Dieu, afin que nous vivions heureux dans une relation vivante et pleine de confiance avec Lui, Nous pouvons apprendre cela dans les psaumes, même si leurs auteurs ne connaissaient pas encore, comme nous, le « Dieu et Père de notre Seigneur Jésus Christ » (Éph. 11. 3

D’après der Herr ist nahe août 2022

 

Prêtez l’oreille et écoutez ma voix ; soyez attentifs et écoutez ma parole. Ésaïe 28. 23.
Le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu. Luc 19. 10.

DIEU ME CHERCHE !

Pendant les vacances, où Bernard a passé du temps avec ses petits-enfants, il a trouvé Dieu – ou plutôt, Dieu l’a trouvé.
Par un après-midi ensoleillé au bord du lac, alors que, depuis un banc, il regardait les petits jouer, il remarqua un groupe de jeunes gens joyeux chantant des cantiques de leur foi chrétienne. L’un des membres du groupe s’est assis avec Bernard, qui a écouté, visiblement ému, et a dit : Je crois effectivement que Dieu me cherche.
Oui, c’est sûr, lui a-t-il été répondu. Bernard a ensuite expliqué qu’il avait entendu ce chant sur l’amour de Dieu qui le recherchait, pour la troisième fois cet été, et chaque fois de la part de chanteurs différents.
Il s’en est suivi une conversation chaleureuse et ouverte. Bernard a appris et a compris que Dieu le cherchait vraiment parce qu’Il l’aimait ; qu’Il voulait le sauver de ses péchés et lui donner une vie nouvelle. À la fin de la conversation, il a accepté un Nouveau Testament et quelques brochures, et a promis de les lire.
Cela a été la rencontre décisive pour lui avec le Dieu d’amour, qui le cherchait depuis si longtemps. Il s’est rendu compte qu’il ne pouvait plus ignorer l’appel de Dieu et il a accepté Jésus-Christ comme son Sauveur.
« Méprises-tu les richesses de sa bonté, de sa patience et de sa longue attente, ignorant que la bonté de Dieu te pousse à la repentance ? » (Rom. 2. 4).

D’après die gute Saat août 2022

 

Moi, je suis la lumière du monde ; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie. Jean 8. 12.
Par devers toi est la source de la vie, en ta lumière nous verrons la lumière. Psaume 36. 9.

« JE SUIS LA LUMIÈRE DU MONDE »

Comme un phare puissant qui donne au marin une orientation la nuit quand il est près de la côte, Jésus est venu dans ce monde pour y apporter la lumière Par sa grandeur morale infinie, Il a éclairé tous les hommes, quelle que soit leur origine ou leur position sociale. Il était « la vraie lumière… qui, venant dans le monde, illumine tout homme » (Jean 1. 9). Non seulement Il a apporté la lumière, mais Lui-même était la lumière. On peut distinguer deux aspects de la lumière :
La lumière fournit une orientation. Nous, humains, avons besoin de quelqu’un qui nous guide. Et qui pourrait faire cela mieux que Dieu ? C’est pourquoi Jésus, le Fils de Dieu, est venu à nous. En Lui, nous avons maintenant Celui qui illumine notre chemin et nous conduit à la vraie vie. Il est la lumière de la vie.
La lumière expose toutes choses. Sans lumière, la réalité ne peut être reconnue. Alors Jésus est venu et a mis en lumière la vérité : la vérité sur l’homme pécheur et la vérité sur Dieu. Sa nature et Ses actions ont montré ce qu’est Dieu dans Sa sainteté et dans Son amour pour nous.
Parce que Jésus-Christ ne vit plus sur la terre, ceux qui ont été éclairés par Lui sont maintenant appelés à répandre la lumière à leur tour. C’est pourquoi Il dit à Ses disciples : « Vous êtes la lumière du monde… Que votre lumière brille ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux » (Mat. 5. 14 et 16). C’est maintenant la responsabilité de tout chrétien !

D’après die gute Saat août 2022

 

Voici, au lieu de la paix, j’avais amertume sur amertume ; mais toi, tu as aimé mon âme, la retirant de la fosse de destruction ; car tu as jeté tous mes péchés derrière ton dos. Ésaïe 38. 17.

CE QUI EST ESSENTIEL DANS LA VIE

Le peintre anglais Thornhill avait été chargé de concevoir l’intérieur du dôme de la cathédrale Saint-Paul de Londres. Après des mois de travail assidu, il avait rempli une partie de sa mission : une section avait été achevée.
Il recula alors sur le plancher de l’échafaudage pour regarder sa peinture de loin. Alors qu’il fixait les yeux sur le dôme, il fit quelque pas, sans s’en rendre compte, jusqu’au bord de l’échafaudage. Un pas de plus, et il serait tombé de toute la hauteur sur le sol en pierre de la cathédrale. Un de ses aides vit le danger. Impulsivement, il saisit un pinceau et traça une large bande de peinture en travers du tableau. Thornhill se précipita vers lui, en colère – mais sa colère tourna rapidement en reconnaissance lorsque son assistant lui eut expliqué : « Maître, c’était la seule façon de sauver votre vie. Si j’avais appelé, vous auriez peut-être fait demi-tour et vous vous seriez écrasé au sol. Je ne pouvais vous protéger qu’en gâchant votre peinture ».
Ne ressemblons-nous pas parfois au peintre Thornhill ? Nous consacrons toute notre énergie et notre attention à une cause qui a une grande valeur pour nous. Pour l’un, c’est la famille, pour un autre c’est la prospérité. D’autres encore se concentrent sur la santé afin de rester en forme pour profiter de la vie jusque dans la vieillesse. Mais que se passe-t-il quand la maladie, la mort ou d’autres choses ruinent nos vies ?
Les épreuves dans notre vie ne sont pas dues au hasard ! Permettons à la souffrance de tourner en bénédiction dans notre vie et n’oublions pas l’essentiel : être en paix avec Dieu par la foi en Jésus Christ et Sa mort sur la croix, afin que l’éternité pour nous ne soit pas la mort, mais la vie.

D’après die gute Saat août 2022

 

Je t’ai fait connaître mon péché, et je n’ai pas couvert mon iniquité ; j’ai dit : Je confesserai mes transgressions à l’Éternel ; et toi, tu as pardonné l’iniquité de mon péché. Psaume 32. 5.

UNE NUIT DE LECTURE

– Gardez- la, votre vieille Bible. Je n’en ai pas besoin. Je suis mon propre Dieu !
C’est ainsi qu’un visiteur qui venait d’offrir un Nouveau Testament à un détenu nommé José, en prison, a été repoussé. Néanmoins, il est revenu une semaine plus tard. Il n’en croyait pas ses yeux : José est entré en courant dans la salle des visites, lui a offert son bras et s’est exclamé : « Maintenant, vous pouvez m’appeler frère ! »
Il a raconté son histoire : « J’avais rejeté le Nouveau Testament que vous vouliez me donner, mais un autre détenu l’a accepté. Quand nous sommes retournés dans notre cellule commune, il m’a demandé de lui lire à haute voix ce qu’il y avait dans le petit livre. C’était trop vexant pour moi, mais je l’ai fait quand même, parce que je ne voulais pas lui refuser ce service. Il ne savait pas lire lui-même. Quand j’ai levé les yeux après un certain temps, j’ai vu que mon auditeur s’était endormi. Je ne peux pas expliquer pourquoi – mais j’ai continué à lire, toute la nuit !
Puis Dieu a commencé à parler à mon cœur. J’ai compris que je devais lui demander pardon pour ma vie de criminel et que je devais donner ma vie au Seigneur Jésus-Christ. Et c’est ce que j’ai fait !
José a maintenant été libéré de prison et libéré du fardeau de son passé. C’est un chrétien actif qui, avec d’autres chrétiens en Argentine, est au service de son Sauveur, Jésus Christ.

D’après die gute Saat août 2022

 

Si Abraham a été justifié sur la base des œuvres, il a de quoi se glorifier, mais non pas devant Dieu. Romains 4. 2.
Abraham, notre père, n’a-t-il pas été justifié par des œuvres, ayant offert son fils Isaac sur l’autel ? Jacques 2. 21.

FOI OU ŒUVRES – UNE CONTRADICTION ?

Même pour le lecteur chrétien dépendant, certaines affirmations de la Bible peuvent sembler, au début, contradictoires. C’est le cas des versets ci-dessus. Cependant, de telles contradictions disparaissent en général très rapidement lorsque nous remettons ces passages dans leur contexte. Les deux versets ci-dessus en sont un exemple.
L’épître aux Romains montre que tous les êtres humains sont pécheurs. En conséquence, personne ne peut se tenir devant Dieu sur la base de ses œuvres ; tous doivent être sauvés par la foi. Même Abraham ne fait pas exception, et la Parole de Dieu dit que « sa foi lui a été comptée à justice ».
Quelle était la foi d’Abraham ? Il avait une confiance inébranlable dans les promesses de Dieu et était justifié par cela ; aujourd’hui Dieu justifie ceux qui croient en Jésus-Christ comme en leur Sauveur (Rom. 3. 25 et 26 ; 4. 25).  Nos œuvres, aussi bonnes soient-elles, ne nous rendent jamais justes devant Dieu.
D’autre part, quand Jacques parle d’œuvres, il ne s’agit pas de justification devant Dieu, mais d’une foi qui, par des œuvres, s’avère authentique devant les hommes. Une foi qui n’est pas visible dans les œuvres est « morte en elle-même », ce n’est qu’une compréhension stérile, purement intellectuelle. D’Abraham il est dit qu’il a été « justifié par les œuvres » parce que ses œuvres sont la preuve ou le fruit de sa foi, qui a été justifiée par elles (Jac. 2. 17, 20 à 26).

D’après die gute Saat août 2022

 

Nous savons que toutes choses travaillent ensemble pour le bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. Romains 8. 28.

OPTIMISATION

En technologie, on parle beaucoup d’« optimisation ». Par exemple, celui qui voudra chauffer une maison, ne sera pas satisfait seulement par le fait que la température ambiante est agréable. Il veillera également à ce que les coûts de chauffage restent aussi bas que possible. En conséquence, il isolera bien sa maison pour limiter les pertes de chaleur. Cependant, parce que cela entraîne à son tour des coûts, il appliquera le principe : autant d’économies de chaleur que possible avec le moins possible de travaux d’isolation. Ainsi, les valeurs optimales peuvent être facilement calculées.
Ne serait-ce pas merveilleux si nous pouvions façonner nos vies de manière tout aussi optimale, par exemple selon une sorte de principe bénéfice-coût ? Malheureusement, ce n’est pas aussi facile que dans les processus techniques, où de nombreuses influences peuvent être mesurées quant à leur impact. D’innombrables forces influencent nos vies, que nous ne pouvons pas contrôler, et dont nous ne pouvons pas estimer correctement l’action. A la base, nous ne savons même pas ce qui est vraiment bon pour nous à long terme.
Mais qu’en serait-il si nous mettions notre vie entre les mains de Dieu avec confiance ? Car c’est ce que le grand Dieu attend. Et à ceux « qui aiment Dieu » (c’est-à-dire à tous ceux qui ont été rachetés par Christ), Il dit dans le verset ci-dessus que toutes les choses qu’ils rencontreront « travaillent ensemble pour le bien ». Cela vaut la peine d’y réfléchir.
Vraiment tout pour le bien ? Oui, les enfants de Dieu en sont convaincus. Selon ce qu’ils ont vécu, beaucoup de choses restent incompréhensibles pour eux ; de nombreuses questions restent sans réponse ici-bas. Mais ils ont confiance que Dieu sait absolument ce qui est bon pour eux. Même les « coups du sort » servent ce but – mais seulement pour ceux qui aiment Dieu et Lui ont confié leur vie. Ils apprendront au ciel à quel point le plan de Dieu était bon pour eux.

D’après die gute Saat août 2022

 

L’évangile… est la puissance de Dieu pour sauver quiconque croit. Romains 1. 16.

UNE VRAI BONNE NOUVELLE

Tous les reporters de journalisme connaissent la plaisanterie d’un journaliste américain renommé : – un chien mord un homme : ce n’est pas une nouvelle ; un homme mord un chien : cela, c’est une nouvelle. Les nouvelles doivent être quelque chose qui captive vraiment l’attention des hommes. Les réflexions de routine n’intéressent personne, aussi les journaux affichent en première page des en-têtes qui sautent aux yeux, pour s’assurer que l’article est lu.
Le mot Évangile signifie bonne nouvelle. Le mot grec original « evangelion » était employé pour les nouvelles qu’un messager apportait après la victoire dans une bataille, qui étaient vraiment de bonnes nouvelles. Ainsi, l’évangile est vraiment la nouvelle d’une victoire.
Jésus Christ, par sa mort et sa résurrection, a obtenu la victoire sur le grand ennemi qui s’était opposé à Dieu et avait amené l’humanité sous son pouvoir : le diable. La victoire était à la fois sur le péché et sur la mort.
La nouvelle de cette victoire remplit le Nouveau Testament et elle se répand à travers le monde entier, afin que tous puissent avoir le bénéfice de la victoire que Jésus Christ a remportée. Toutefois, nous devons croire au Fils de Dieu et revendiquer sa mort rédemptrice pour nous-même. Alors la nouvelle de sa victoire développera sa puissance dans notre vie et nous apportera la bénédiction.
L’évangile, la bonne nouvelle, la proclamation de la victoire : l’Évangile du Seigneur Jésus Christ, c’est la nouvelle de la plus grande victoire jamais gagnée. Elle est différente de toutes autres nouvelles et les surpasse toutes. C’est une nouvelle que nous ne pouvons pas nous permettre de négliger, sinon nous souffrirons des conséquences fatales : le jugement de Dieu sur nous !

D’après the good Seed août 2022

 

Celui qui entend ma parole, et qui croit celui qui m’a envoyé, a la vie éternelle et ne vient pas en jugement. Jean 5. 24.

JUSTE UN PAS

Un groupe de jeunes gens excités remplissait l’autobus. Un passager s’assit près d’eux et ouvrit sa Bible. Pour faire rire les autres, l’un des jeunes dit, en plaisantant, mais avec une expression sérieuse : Excusez-moi, Monsieur, pouvez-vous me dire quel est le chemin pour aller au paradis ?
Le voyageur a regardé le jeune homme en face en souriant amicalement, et lui a répondu calmement mais fermement : Le paradis est juste à un pas de vous. Ne voulez-vous pas faire ce pas maintenant ?
Ce fut tout. Mais ces paroles simples, et la manière dont elles furent exprimées, tourmentèrent le jeune homme. Il ne fut plus en paix jusqu’à ce qu’il ait fait ce pas vers Jésus Christ, le Sauveur.
Chacun de nous doit faire ce pas pour passer « de la mort à la vie ». Personne d’autre ne peut le faire pour nous. Même si nous avons des parents ou des amis qui croient en Jésus Christ, leur foi ne peut pas remplacer la nôtre. La seule chose que quiconque puisse faire pour une autre personne, c’est de l’amener à Christ.
« Car Dieu est un, et le médiateur entre Dieu et les hommes est un, l’homme Christ Jésus, qui s’est donné lui-même en rançon pour tous » (1 Tim 2. 5 et 6).
Quiconque se tourne vers Dieu, en confessant ses péchés, reçoit le pardon. Christ a donné sa vie sur la croix en rançon pour la culpabilité de tous ceux qui demandent ce pardon.

D’après the good Seed août 2022

 

Confiez-vous en lui en tout temps, répandez votre cœur devant lui : Dieu est notre refuge. Psaume 62. 8.
Dieu m’a écouté ; il a fait attention à la voix de ma prière. Psaume 66. 19.

QUAND TU ES DÉSESPÉRÉ, PRIE

Aldi, un jeune Indonésien de 18 ans, travaillait sur un rompong (un radeau pour la pêche, avec un abri dessus), ancré au large de l’île de Sulawesi. Il était chargé de surveiller la lampe qui servait à attirer les poissons dans les filets. En Juillet 2018, une tempête rompit les amarres, et parce que le radeau n’avait ni moteur ni rames, Aldi partit à la dérive sur plus de 2500 kilomètres, pendant sept semaines ! Pour survivre il devait boire l’eau de la mer, dont il filtrait le sel à travers ses vêtements, et manger les poissons qu’il réussissait à prendre avec les mains.
Pendant ces longues semaines, Aldi vit plus de dix navires passer sans s’arrêter. Finalement il réussit à envoyer un message depuis une petite radio qu’un ami lui avait donnée. Son message fut capté par le capitaine d’un navire panaméen, qui changea de route pour aller le sauver. Malgré sa faiblesse, Aldi put plonger et atteindre une petite échelle de corde lancée depuis le navire – et être sauvé.
Quand on lui demanda comment il avait fait pour tenir moralement, Aldi reconnut avoir pensé plus d’une fois à se laisser tomber à l’eau pour abréger ses souffrances et son angoisse, mais il a dit qu’il avait trouvé un soutien dans ces paroles de ses parents, qu’il avait continuellement dans la tête : Quand tu es désespéré, prie !
Aldi n’avait pas grand-chose sur son radeau, mais il avait une Bible. Sans la prière et la lecture de la Bible, disait-il, je n‘aurais pas survécu. Ses parents aussi, ayant su qu’il était disparu, avaient confiance en Dieu et avaient beaucoup prié pour lui.

D’après il buon Seme août 2022