OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Quiconque entend ces paroles que je dis, et ne les met pas en pratique, sera comparé à un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable. Mat. 7. 26.

 

SUR LE SABLE OU SUR LE ROC ?

 

Dans cette parabole, il y a une maison qui ne s’est pas écroulée pendant la tempête, parce qu’elle avait été construite sur le roc. Le Seigneur Jésus dit que mettre sa confiance et chercher la sécurité dans les choses instables et qui n’ont que de l’apparence, qui ne résistent pas à l’épreuve du temps (argent, succès, réputation, prospérité), cela équivaut à édifier sa maison sur le sable. Construire sur le roc, c’est fonder sa vie et son espérance sur Dieu, non pas un dieu que l’on se crée dans sa propre imagination, mais le Dieu unique et vrai qui nous est révélé dans la Bible.
Les deux maisons ont, extérieurement, la même apparence, car on ne voit pas les fondements. Seuls le temps et les intempéries montreront leur solidité ou leur fragilité !
Cette image s’applique très bien à des enfants qui ont grandi dans des familles chrétiennes, qui ont reçu des enseignements bibliques. La question importante, vitale même, c’est de savoir comment chacun retient, garde et applique ces enseignements. Il ne s’agit pas de « ressembler » à un chrétien, mais de l’être réellement de cœur. Il ne s’agit pas seulement de participer régulièrement à des lectures de la Bible, mais de croire qu’elle est la Parole de Dieu et de la mettre en pratique.
Jeunes gens, construisez-vous votre vie sur le sable ou sur le roc ? Vous connaissez peut-être par cœur ce verset de la Bible, très souvent cité, de Jean 3. 16, mais pouvez-vous dire avec une pleine et entière conviction, en mettant votre nom à la place du mot « quiconque » :
« Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle » ? (Jean 3. 16)

D’après « Il buon seme » septembre 2021