DSC02785

 

Si tu vois le bœuf de ton frère, ou son mouton, égarés, tu ne te cacheras pas de devant eux  : tu ne manqueras pas de les ramener à ton frère. Deut. 22. 1.

 

SUIS-JE CONCERNÉ  ?

 

Le verset du jour, avouons-le, nous paraît un peu déconnecté de notre vie du 21ème siècle ! Et pourtant, toutes les paroles de la Bible sont utiles pour nous enseigner, nous convaincre, nous corriger, nous instruire, comme le dit l’apôtre Paul (2 Tim. 3. 16). Si un Israélite voyait dans un champ un animal égaré appartenant à son voisin, il pouvait faire comme s’il n’avait rien vu et rentrer chez lui en se disant  : ce sont ses problèmes, et non pas les miens. Or Dieu commande à son peuple de ne pas agir de la sorte, mais d’être attentif au bien-être de son prochain.
Lors d’une randonnée en montagne dans un pays étranger, dès que nous nous écartions du bon chemin, les habitants nous indiquaient à grands gestes par où il fallait passer. Cette prévenance et cette attention nous ont touchés. Rien n’obligeait les villageois à nous indiquer le bon chemin. Et pourtant, n’attendant rien en retour, ils ont pris soin de nous.
Nous aussi, nous croisons dans notre vie des situations tristes, des personnes démunies ou des croyants qui semblent s’éloigner du chemin de la foi. Faisons-nous comme si de rien n’était  ? Passons-nous à côté, en nous disant qu’il y aura bien quelqu’un d’autre pour s’en occuper  ?
Pensons à l’exemple que nous donne Jésus dans la parabole du bon Samaritain (Luc 10. 30 à 37). Soyons attentifs à ceux qui nous entourent, prions pour eux, et prenons soin les uns des autres avec amour.

 

D’après la Bonne Semence Septembre 2019
Éditeur : Bibles et Publications Chrétiennes (http://www.labonnesemence.com)