DSC01506

 

Jésus, répondant, lui dit : Que veux-tu que je te fasse ? Et l’aveugle lui dit : Rabboni (maître), que je recouvre la vue. Et Jésus lui dit : Va, ta foi t’a guéri ; et aussitôt il recouvra la vue, et il le suivit dans le chemin. Marc 10. 51 et 52.

 

SE METTRE EN ROUTE

 

Être chrétien signifie avant tout connaître et aimer Jésus Christ. La première rencontre avec Lui a lieu d’une façon très différente d’une personne à l’autre. Pour l’un, ce pourra être des circonstances dramatiques, pour un autre le résultat de contact avec des chrétiens, ou la lecture d’un verset de la Bible. Certains se rappellent très bien le moment où ils ont cru, quand la paix a pénétré leur âme. Pour d’autres, la lumière est entrée en eux progressivement. Mais quelles qu’elles soient, toutes ces rencontres avec Jésus ont un point commun : elles sont préparées par Dieu.
A partir de ce moment-là, le chrétien commence son voyage vers les différentes étapes d’une vie nouvelle avec Dieu. Nous voyons cela dans toute la Bible : Abraham, par exemple, s’est mis en route, obéissant ainsi à la parole de Dieu (Gen ; 12. 4 ; Héb. 11. 8) – comme l’a fait l’aveugle du verset de Marc 10 ci-dessus. La décision de suivre le Seigneur est la preuve du changement intérieur produit par l’Esprit de Dieu.
Jésus invite chacun de nous à devenir l’un de Ses disciples et à marcher avec Lui. Il se révèle comme étant Lui-même le chemin qui conduit au Père (Jean 14. 6). Le croyant n’est pas un être abandonné à lui-même et dont la vie n’a aucun sens. C’est un voyageur conduit vers le but à atteindre, la maison du Père, en suivant les traces du Seigneur Jésus, son Berger, qui le guide tout au long de son parcours, une étape après l’autre.

 

D’après « Il buon seme » octobre 2019