IMG_4602

 

SANS PAROLES

 

Un sergent raconte un épisode marquant de sa vie militaire.
– Nous avions dans notre compagnie un simple soldat qui témoignait de sa foi chrétienne. Nous lui rendions la vie dure.
Un soir que nous rentrions après avoir marché sous une pluie torrentielle, nous étions mouillés jusqu’aux os et très fatigués ; notre seule pensée était de nous mettre au lit le plus vite possible.
Le chrétien, lui, prit le temps de se mettre à genoux afin de prier encore. Cela me rendit si furieux que je pris une de mes chaussures couverte de boue et la lui lançai.
Il fut frappé à la tête, mais continua de prier.
Je pris l’autre chaussure et la jetai dans sa direction. Il fut de nouveau frappé, mais ne se dérangea pas davantage.
Le lendemain matin, à côté de mon lit, je trouvai mes souliers magnifiquement nettoyés et cirés.
Ce geste me remplit de confusion et je lui présentai mes excuses.

« Par mes œuvres, je te montrerai ma foi » Jac. 2. 18.

D’après Almanach Évangélique 1980