DSC01286

 

Jésus Christ… étant riche, a vécu dans la pauvreté pour vous. 2 Cor. 8. 9.
Tel fait le riche et n’a rien du tout ; et tel se fait pauvre et a de grands biens. Prov. 13. 7.

RICHESSE INTÉRIEURE ET RICHESSE EXTÉRIEURE

 

Chercher à paraître, à se montrer sous le meilleur jour possible n’est pas le signe d’une grande richesse intérieure. Beaucoup de personnes sont obsédées par ce que les autres pensent d’elles, et notre société encourage de tels comportements. Ce n’est pas seulement par un beau langage ou un bon comportement, mais aussi par l’étalage d’une vie aisée, que plusieurs cherchent à donner une bonne image d’eux-mêmes. Mais voici ce que dit la Bible : « L’Éternel ne regarde pas ce à quoi l’homme regarde, … l’Éternel regarde au cœur » (1 Sam. 16. 7).
Pour le croyant, il n’est pas difficile de reconnaître, en Celui qui s’est « fait pauvre » (voir le 2e verset ci-dessus), une figure du Seigneur Jésus Christ, le Fils de Dieu. Lui qui s’est fait homme en renonçant pour un temps à la gloire du ciel et à l’adoration des anges, acceptant d’être pauvre parmi les pauvres. Écoutons ce qu’écrivait le prophète Ésaïe, mille ans avant que Jésus vienne sur la terre : « Il est méprisé et délaissé des hommes, homme de douleurs, et sachant ce que c’est que la langueur (affaiblissement physique et/ou moral) et comme quelqu’un de qui on cache sa face ; il est méprisé, et nous n’avons eu pour lui aucune estime » (És. 53. 3). Sa pauvreté volontaire nous touche tous : l’apôtre Paul écrit : « Il a vécu dans la pauvreté pour vous, afin que, par sa pauvreté, vous soyez enrichis » (2 Cor. 8. 9).
Mais la mort de Jésus sur la croix enrichit de bénédictions éternelles tous ceux qui L’acceptent comme leur Sauveur personnel !

D’après « Il buon seme » décembre 2019