OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

« Reviens… dit l’Éternel ; je ne ferai pas peser sur toi un visage irrité, car je suis bon… Seulement, reconnais ton iniquité ».
« Revenez, fils infidèles ; je guérirai vos infidélités… Nous voici, nous venons à Toi, car tu es l’Éternel, notre Dieu » Jér. 3. 12 à 13, 22.

« REVIENS »

 

J’ai désobéi au Seigneur ? Je me suis éloigné de Lui ? J’ai un poids sur la conscience, qui m’oppresse ? Cette demande insistante est pour moi : « Reviens ! »
Revenir est la seule solution, quelle que soit la gravité de la faute. Revenir à Dieu, en d’autres termes reconnaître devant Lui mes erreurs et en juger la source. Revenir à Dieu par la prière, par la lecture patiente de Sa Parole, éventuellement avec l’aide d’autres croyants en qui on a confiance.
Nous avons tendance à penser que l’amour du Seigneur pour nous dépend de notre amour pour Lui, et c’est pour cela que nous avons peur de revenir à Lui quand nous L’avons déshonoré. Nous imaginons que nous avons affaire à un Dieu irrité et nous pensons que nous devons nous racheter par des actes de pénitence ou par des œuvres particulières. Mais Dieu n’est jamais irrité ; Il peut être attristé par notre conduite, mais Il nous aime, quelle que soit l’erreur que nous pouvons avoir faite.
Qu’est-ce que Dieu attend de nous lorsque nous avons péché ? Que nous le reconnaissions humblement, dans la conscience que le Seigneur Jésus a déjà payé à la croix afin que nous soyons pardonnés. Nous pouvons donc revenir immédiatement à Lui avec confiance. Plus longtemps nous resterons loin de Lui, plus notre retour sera difficile. Pourquoi ? Parce que si nous restons dans cet état, notre conscience devient insensible et notre cœur indifférent. Le but de Satan, l’ennemi, est de nous pousser à prendre nos fautes à la légère et de nous empêcher de retrouver une heureuse relation avec Dieu.
L’amour de notre Père ne change jamais ; Sa grâce est sans limite pour celui qui revient à Lui.

 

D’après « Il buon seme » septembre 2018