DSC01871

 

Jésus dit : Parce que moi je vis, vous aussi vous vivrez. Jean 14. 19.

1. JE ME POSAIS TELLEMENT DE QUESTIONS

« Je suis né à Madras, en Inde. Pendant mon adolescence j’ai été soumis à beaucoup de pressions parce qu’il fallait absolument que je réussisse dans mes études. Dans notre culture, si l’on n’est pas dans les premiers, on ne peut pas réussir sa vie ; mais je ne pouvais pourtant pas accepter une telle chose. Comme on peut l’imaginer, mon père me punissait souvent et je vivais avec une souffrance secrète ; et je me posais tellement de questions sur le sens de la vie, sans obtenir de réponses !
A l’âge de 17 ans, je décidai d’en finir. Je pensais que si j’étais mort, j’épargnerais des déceptions à ma famille, et à moi-même d’autres échecs. Un jour, à l’école, j’ai trouvé les clés du laboratoire, je suis entré et, en me cachant, j’ai pris des substances toxiques. A la maison, je les ai mises dans un verre d’eau, je les ai bues et… je me suis écroulé par terre. Par un pur hasard, un employé de mes parents me trouva et m’emporta en urgence à l’hôpital, où les médecins réussirent à me désintoxiquer de tout le poison que j’avais ingéré. Si cet homme ne s’était pas trouvé à la maison ce jour-là, je serais certainement mort.
Quelques temps plus tard, un ami venu me visiter m’apporta un Nouveau Testament et me suggéra de lire le chapitre 14 de l’Évangile de Jean. Les paroles de Jésus : « Parce que moi je vis, vous aussi vous vivrez », me sont entrées droit dans le cœur et, spontanément, j’ai prié ainsi : « Jésus, je ne sais pas bien qui Tu es, mais on me dit que Tu donnes la vraie vie ». Je n’avais pas conscience de ce que représente le péché, et notre culture n’aurait jamais pu le comprendre. Mais, ce que j’ai saisi pour la première fois, c’est que Jésus m’offrait Sa propre vie afin que j’obtienne la vie éternelle ».

_______

Il [Jésus] est mort pour tous, afin que ceux qui vivent ne vivent plus pour eux-mêmes, mais pour celui qui pour eux est mort et a été ressuscité. 2 Cor. 5. 15.

2. « VIVRE POUR JÉSUS QUI M’A SAUVÉ »

« A partir de ce moment-là, je décidai de me confier dans le Seigneur et de remettre ma vie et mes problèmes entre Ses mains; et le changement fut spectaculaire ! Dès lors, avec Son aide, toutes mes aspirations, mes espérances, mes rêves et mes forces eurent comme centre Jésus, qui m’avait sauvé. La passion d’apprendre des choses toujours nouvelles, la grande importance que je donnais aux études et la nécessité de comprendre les grands penseurs, tout cela perdit peu à peu sa valeur et prit une place secondaire par rapport à la connaissance de mon grand Sauveur.
Avec le temps, Dieu m’a accordé le privilège de parler de Jésus Christ sur tous les continents. J’aime les peuples de cette terre, chacun avec ses propres particularités. Au fil de ces années, j’ai acquis la conviction, toujours plus profonde, que Jésus est exactement ce qu’Il dit être. Il est venu pour nous donner une plénitude de vie, pour nous attirer vers la beauté et la liberté de la Vérité, nous délivrant des ténèbres du péché et de la puissance de Satan. Il est venu pour nous donner Sa propre joie.
J’encourage maintenant les jeunes et les moins jeunes à ne pas hésiter à chercher à mieux connaître la Bible. Au long de tous mes voyages, je n’ai rien trouvé d’autre qui soit en mesure de satisfaire les besoins les plus profonds de mon cœur et de mon âme. Seul le Seigneur Jésus a pu faire cela. Il n’est pas seulement « le chemin, et la vérité, et la vie », mais Il est mon chemin, ma vérité, ma vie, comme Il l’est pour quiconque se confie en Lui. Souvenez-vous de ce que l’apôtre dit aux Athéniens : « [Dieu n’est] pas loin de chacun de nous » (Act. 17. 27) ! »

Ravi Zacharias
D’après « Il buon seme » Septembre 2019