DSC02136

 

[Jésus] est mort pour tous afin que ceux qui vivent ne vivent plus pour eux-mêmes, mais pour celui qui pour eux est mort et a été ressuscité. 2 Cor. 5. 15.

 

QUEL SERA LE BILAN DE MA VIE ?

 

Nous n’avons qu’une vie, et elle aura une fin ! Il importe donc de la réussir. Mais qu’est-ce qu’une vie réussie, comment y parvenir  ? Une publicité affirmait que celui qui n’avait pas une montre de luxe à son poignet à 50 ans avait raté sa vie… Jésus a dit : « Quel profit y aura-t-il pour un homme s’il gagne le monde entier, mais qu’il fasse la perte de son âme (ou de sa vie) » ? (Mat. 16. 26). Il déclare aussi : « Celui qui croit en moi a la vie éternelle » (Jean 6. 47). Pourtant, même un croyant peut, lui aussi, « rater sa vie » !
La Bible nous donne ainsi le témoignage de deux croyants qui font le bilan de leur vie.
Jacob déclare : « Les jours des années de ma vie ont été courts et mauvais » (Gen. 47. 9). À 130 ans, il dit que sa vie a été courte ! Il était croyant  ; mais il doit reconnaître avec tristesse qu’il a aussi beaucoup trop vécu selon sa propre volonté. Cependant, il est en paix. Et à son dernier jour, il « adora, appuyé sur le bout de son bâton » (Héb. 11. 21).
L’apôtre Paul, lui, avait mis toute sa vie au service de Jésus Christ, son Sauveur. « Pour moi, vivre, c’est Christ », écrivait-il (Phil. 1. 21). Au moment du bilan, il peut dire : « Le temps de mon départ est arrivé ; j’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi  : désormais, m’est réservée la couronne de justice que le Seigneur, le juste juge, me donnera dans ce jour-là » (2 Tim. 4. 6 à 8). Il est heureux d’avoir pu servir son Maître.
Vivre pour soi, ou vivre pour Jésus Christ, quelle différence  !

 

D’après La Bonne Semence Avril 2019
Éditeur : Bibles et Publications Chrétiennes (http://www.labonnesemence.com)