OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

POUVONS-NOUS CRITIQUER LA BIBLE SANS L’AVOIR LUE ?

 

Répondre avant d’avoir entendu, c’est une folie et une confusion pour qui le fait. Prov. 18. 13.
Ma parole n’est-elle pas comme un feu, dit l’Éternel, et comme un marteau qui brise le roc ? Jér. 23. 29.

Un missionnaire, traversant le Mexique, s’arrêta dans un village pour y prêcher l’évangile. Dans l’après-midi d’une journée très chaude, il s’assit devant la maison où il avait passé la nuit, prêt à répondre aux questions des passants. Un jeune homme s’approcha du missionnaire, et le regardant dans les yeux, lui dit :
– Je viens parler avec vous parce que je ne crois pas à ce que vous prêchez. Pour toute réponse, le missionnaire lui tendit un Évangile en lui disant :
– Ceci est la Parole de Dieu. Lisez-la, et ensuite, si vous le désirez, nous pourrons en parler. Surpris, le jeune prit le livre, alla s’asseoir à l’ombre d’un arbre et commença à le lire.
Quelques jours plus tard, le missionnaire prit congé de ses nouveaux amis, parmi lesquels était le jeune homme, qui voulut l’accompagner un bout de chemin. Quand ils furent arrivés au village suivant, le jeune homme lui rendit l’Évangile en disant :
– C’est un livre intéressant ; je n’ai pas de questions à vous poser sur ce que j’ai lu.
– Cela me fait plaisir, répondit le missionnaire. La Parole de Dieu doit être crue, et non pas discutée. Continue à l’étudier, et tu trouveras la vie éternelle. Et il lui fit don d’une Bible.
Vingt ans plus tard, le missionnaire retourna dans ce village et reconnut cet homme. Celui-ci fut heureux de raconter devant tous comment il avait été amené à la repentance et à la foi au Seigneur Jésus en lisant la Parole de Dieu.
La Bible était devenue son plus grand trésor. Il ne souhaitait plus discuter de ses enseignements ; il les vivait, c’est tout.

D’après Il buon Seme Novembre 2018