DSC03191

En ceci a été manifesté l’amour de Dieu pour nous : c’est que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui ; 1 Jean 4. 9.

POURQUOI DIEU N’INTERVIENT PAS

Pourquoi Dieu ne répond-t-Il pas à toute la misère, les guerres et la violence dans le monde ? Pourquoi n’intervient-Il pas pour ces millions de personnes qui sont dans la famine ? N’est-Il pas censé être un Dieu d’amour ? En quoi cela se voit-Il ?
Ce sont là des questions que les hommes ne cessent de poser. Mais il y en a peu parmi eux qui croient en l’existence de Dieu. Quiconque croit au Dieu Créateur, à qui nous devons rendre compte, sentira certainement qu’on ne peut pas parler de Dieu de cette manière. Il est (tout simplement trop grand pour cela) infiniment élevé au-dessus de nous, sinon Il ne serait pas Dieu. Nous ne devrions même pas soulever de telles questions ni nous cacher derrière elles.
Si Dieu intervenait aujourd’hui en jugement sur les injustices d’une race d’hommes qui L’ont renié, cela signifierait une condamnation implacable. Il en a été ainsi aux jours de Noé, quand l’humanité a péri sous le jugement de Dieu dans le déluge, parce que Dieu « vit que la méchanceté de l’homme était grande sur la terre » (Gen. 6. 5). Et l’homme n’est pas meilleur aujourd’hui. Son problème de base est le péché, qui détermine toute sa conduite.
Mais Dieu est amour. Il s’est révélé en envoyant Son Fils, Jésus Christ, dans ce monde. Dieu a jugé Jésus Christ à la croix pour une culpabilité qui n’était pas la Sienne, mais la nôtre, afin que tous ceux qui croient reçoivent la vie éternelle.
Dieu ne demeure pas silencieux. Il parle par Jésus Christ, au moyen de l’évangile. Tous les hommes ont encore aujourd’hui la possibilité d’entendre le langage de la croix. C’est pourquoi Dieu n’est pas encore intervenu en jugement.
« Voici, c’est maintenant le temps favorable ; voici, c’est maintenant le jour du salut » (2 Cor. 6. 2).

D’après « The Good Seed » mai 2013