IMG_4288

 

Tu ne tueras pas. Ex. 20. 13
J’ai vu la violence et les querelles dans la ville. Ps. 55. 9
Éternel ! Délivre-moi de l’homme mauvais, préserve-moi de l’homme violent. Ps. 140. 1

 

PENSÉES, PAROLES, ACTES MEURTRIERS

Le meurtre est puni par les instances judiciaires de tous les pays, en accord avec le commandement donné par Dieu : “ Tu ne tueras pas ”.
Pourtant les films, les séries, romans ou bandes dessinées traitent le meurtre comme un banal sujet de distraction et de suspense. Ne faut-il pas se poser la question : Qu’est-ce qui est le plus important : le sensationnel ou le commandement de Dieu ? L’émotion et l’excitation ou les critères divins ?
Beaucoup se rassurent concernant cette banalisation de la violence : ce n’est que de la fiction, sans lien avec la vie réelle. Il y a pourtant des exemples de crimes horribles qui se sont déroulés exactement comme dans les films. Le chrétien peut-il regarder en toute bonne conscience des scènes de crime quand Dieu lui dit : “ Tu ne tueras pas ”? Sans parler de l’impact négatif qu’elles auront sur lui… N’y a-t-il aucune interaction entre ce que l’on regarde, ce que l’on ressent et ce que l’on fait ?
Le Seigneur Jésus a fait le lien entre les deux : “ La lampe du corps c’est l’œil ”, c’est-à-dire que notre esprit est influencé par ce que nous voyons ; et: “ Si ton œil est en mauvais état, ton corps tout entier sera ténébreux ” (Mat. 6. 22 et 23). Celui qui trouve son plaisir à regarder des scènes violentes ou immorales risque très vite de perdre les repères que Dieu a fixés. Sachons fuir tout ce qui peut polluer notre esprit, que ce soient livres, spectacles ou médias. Ne laissons pas notre conscience s’endurcir.

D’après la Bonne Semence Octobre 2017
Éditeur : Bibles et Publications Chrétiennes (http://www.labonnesemence.com)