OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

NOUS SOMMES COLLABORATEURS DE DIEU
1 Cor. 3. 9

Les outils du charpentier se querellent… On vient d’informer le frère marteau qu’il doit s’en aller parce qu’il est trop bruyant, mais il répond : Si je dois quitter l’établissement, le frère vrille à bois doit s’en aller aussi ; il est si insignifiant qu’il n’impressionne personne.

Le petit frère vrille se lève et dit : D’accord, mais le frère vis doit aussi s’en aller ; vous devez le tourner encore et encore pour qu’il soit vissé.

Alors le frère vis dit : Si vous le souhaitez, j’irai, mais le frère rabot doit partir également ; tout son travail est un travail de surface ; il n’y a aucune profondeur chez lui.

A cela, le frère rabot répond : Eh bien, si je m’en vais, le frère règle devra se retirer aussi, parce qu’il mesure toujours les autres comme s’il était le seul à avoir raison.

Le frère règle se plaint alors du frère papier de verre en disant : Cela m’est bien égal, lui est plus rugueux que ce qu’il devrait être et il frotte toujours de façon désagréable.

Au milieu de cette dispute, arrive le menuisier pour accomplir son ouvrage du jour. Il enfile son tablier, et il va à l’établi pour fabriquer une table. Il utilise la vrille, la vis, le papier de verre, la scie, le marteau, le rabot et tous les autres outils. A la fin de sa journée de travail, quand la table est terminée, le frère scie se lève et dit : Frères, je m’aperçois que nous sommes tous des collaborateurs du menuisier.

Toutes les accusations portées contre ces outils étaient absolument justes. Pourtant le menuisier a employé chacun d’eux, et chacun à la seule place qui lui convenait et où il était le seul à pouvoir être utile.

Veillons à ne pas chercher à trouver en faute quelque instrument de Dieu que ce soit, et prenons garde à rester à la place allouée par le divin Maître.

D’après Le Seigneur est proche Décembre 2010
Éditeur : Bibles et Publications Chrétiennes (http://www.labonnesemence.com)