DSC01465

 

Jésus a dit : Luttez pour entrer par la porte étroite ; parce que beaucoup, je vous le dis, chercheront à entrer et ne pourront pas. Luc 13. 24.
Moi, je suis la porte : si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé. Jean 10. 9.

 

LUTTEZ POUR ENTRER

 

« Bip, bip, bip, bip ». Les signaux sonores et les clignotants indiquent aux passagers que la porte du métro est sur le point de se fermer. Cela n’empêche pas quelques retardataires de se précipiter à l’intérieur, au risque de se faire coincer par les portes qui se ferment. Pourquoi tant de voyageurs sont-ils prêts à courir ce risque, alors que les métros arrivent toutes les trois ou quatre minutes ? Leur détermination à vouloir entrer me fait penser à cette parole de Jésus : « Luttez pour entrer par la porte étroite ».
Pourquoi lutter ? Parce qu’il ne s’agit pas de parvenir à y faire passer tout ce que l’on possède. Au contraire, franchir cette porte nécessite d’abandonner, de renoncer, de se décharger ! Autrefois, dans les villes, à la tombée de la nuit, on fermait par sécurité la porte principale. Si quelqu’un souhaitait entrer, il devait passer par une porte secondaire, une porte étroite devant laquelle il fallait laisser tous ses bagages.
Il en est de même pour franchir la porte étroite, la porte qui mène à la vie éternelle. On ne peut y passer qu’en étant dégagé de ses prétentions, de la bonne opinion que l’on a de soi, de son orgueil, de sa convoitise aussi. Il faut venir à la croix où Jésus a donné sa vie pour nous sauver, vous et moi. Lui nous a ouvert la porte de la réconciliation avec Dieu. La porte étroite, c’est aussi la porte de la miséricorde de Dieu.
Un jour cette porte sera fermée. C’est aujourd’hui qu’il faut la franchir, qu’il faut venir à Jésus.

D’après la Bonne semence janvier 2019
Éditeur : Bibles et Publications Chrétiennes (http://www.labonnesemence.com)