IMG_9138

Les cieux racontent la gloire de Dieu, et l’étendue annonce l’ouvrage de ses mains. Ps. 19. 1.
Toute maison est bâtie par quelqu’un ; mais celui qui a tout bâti, c’est Dieu. Héb. 3. 4.

L’UNIVERS MONTRE DIEU

« Si l’univers est compréhensible, c’est qu’il est ordonné. Mais d’où vient cet ordre de l’univers comme les lois physiques, celles qui gouvernent le mouvement des astres, celle de la pesanteur, et toutes celles que les physiciens et les chimistes découvrent ? Qui dit ordre ne sous-entend-il pas intelligence ordonnatrice ? Si je suis revenu à la foi, c’est par la science, par une démarche scientifique. Je pense que la science impose la pensée de Dieu » (Pierre-Paul Grassé, paléontologue ; 1895-1985).
Cette pensée du savant Grassé fait écho à ce que dit la Bible : « Ce qu’il y a d’invisible en lui, c’est-à-dire à la fois sa puissance éternelle et sa divinité, se discerne au moyen de l’intelligence, d’après les choses créées » (Rom. 1. 20).
Mais si l’intelligence peut nous conduire à reconnaître que Dieu existe, elle ne nous dit pas comment le trouver. Dieu est infiniment au-dessus de l’intelligence humaine, si brillante soit-elle. Pour connaître Dieu, il faut qu’Il se révèle. Il l’a fait par le moyen des prophètes, Il s’est révélé en faisant écrire la Bible, la Parole de Dieu.
Plus encore, Il nous a parlé en son Fils Jésus Christ, venu du ciel sur la terre. Mais pour le connaître, il faut encore autre chose : il faut le croire.
La foi accueille la révélation de Dieu, elle reçoit ce qu’il dit dans la Bible.
Par la foi, je peux m’approcher de Dieu, être en relation avec Lui. Dieu ne se laisse pas saisir par nos raisonnements humains, Il ne s’impose pas non plus. Il attend notre acquiescement, notre « oui » à son invitation.

D’après « La Bonne Semence » janvier 2009