DSC02229X

Éternel ! que tes œuvres sont grandes ! Tes pensées sont très-profondes. Ps. 92. 5.
Combien me sont précieuses tes pensées, ô Dieu ! combien en est grande la somme ! Si je veux les compter, elles sont plus nombreuses que le sable. Ps. 139. 17 et 18.
Je connais les pensées que je pense à votre égard, dit l’Éternel, pensées de paix et non de mal, pour vous donner un avenir et une espérance. Jér. 29. 11.

LES PENSÉES DE DIEU

Nous attribuons toujours beaucoup de valeur aux pensées d’une personne sage et bonne. Nous les apprécions et leur donnons d’autant plus de valeur quand elles nous concernent personnellement. Combien plus alors devrions-nous apprécier les pensées de Dieu quand elles nous concernent personnellement !
La Bible nous fait connaître les pensées de Dieu à notre égard, elle nous dit qu’Il nous aime, qu’Il a compassion de nous et qu’Il nous porte sur Son cœur. Dans un sens, même la nature rend un tel témoignage, bien que ce ne soit pas dans l’image muette de la nature que nous découvrons les pensées d’un Père qui veut nous réconcilier avec Lui. Il nous révèle Ses pensées en nous parlant « dans le Fils » (Héb. 1. 2) ; c’est par le moyen de Jésus que nous parviennent les pensées profondes et riches du Père, pleines de miséricorde, de grâce et d’amour.
Quelle valeur immense ont les pensées de Dieu ! Combien nous devrions les aimer ! Si nous les appréciions comme elles le méritent, elles dissiperaient notre inquiétude, elles calmeraient nos craintes, elles ôteraient nos doutes et transformeraient nos lits de malades.
Elles ont apporté confiance, paix et joie à d’innombrables croyants à l’esprit abattu, dans les combats, dans la persécution. De tout temps les croyants en ont fait l’expérience.
Le roi David pouvait dire : « Dans la multitude des pensées qui étaient au-dedans de moi, tes consolations ont fait les délices de mon âme » (Ps. 94. 19).
Combien de craintes l’incrédulité fait naître dans notre cœur !
Si nous laissions les pensées de Dieu, comme elles nous sont révélées dans Sa Parole, occuper notre esprit et nous faire déborder de joie, notre propre opinion et nos sentiments quant aux circonstances que nous traversons seraient complètement différents.

D’après « Il Buon seme » août 2020