IMG_6226

Convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés. Act. 3. 19.
(Jésus dit : ) Si vous ne vous convertissez pas et ne devenez pas comme les petits enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux. Mat. 18. 3.

LES PAROLES DE L’ÉVANGILE : « CONVERTISSEZ-VOUS »

« Convertissez-vous ». A l’origine, le sens de ce verbe est : s’arrêter, faire demi-tour et revenir en arrière. L’apôtre Paul écrivait aux croyants de Thessalonique, jeunes dans la foi : « Vous vous êtes tournés des idoles vers Dieu » (1 Thess. 1. 9).
Nous aussi, nous devons faire ce demi-tour, même si nous n’avons jamais adoré d’idoles – toutefois, « nous nous sommes tournés chacun vers notre propre chemin » (És. 53. 6) et, loin de Dieu, nous étions perdus. Ce verset de la Bible décrit bien notre état. Nos pensées naturelles et notre vie loin de Dieu doivent changer d’orientation et se tourner vers Dieu et le Seigneur Jésus, seul Sauveur et modèle de vie pour celui qui croit en Lui.
Les contemporains hébreux de l’apôtre Pierre étaient persuadés d’être dans le vrai ; mais Pierre les appelle à se convertir, à se tourner vers Dieu. Son appel est aussi valable pour nous ; l’essentiel n’est pas d’avoir une « religion » juste, mais une relation juste avec Dieu, une relation basée sur la foi en Lui et dans Son Fils Jésus. Et cela implique la conversion.
Repentance et conversion : c’est là le résultat que l’amour divin veut accomplir dans nos pensées et notre vie. N’y mettons pas d’obstacle ! Se repentir implique qu’on prenne conscience de la nécessité d’un changement de pensées et de vie ; se convertir, c’est effectuer ce changement, c’est la conséquence directe de la repentance dans notre façon d’être. C’est avoir un nouveau but.
L’apôtre Paul a dit : « j’ai prêché de se repentir et de se tourner vers Dieu, en faisant des œuvres qui conviennent à la repentance » (Act. 26. 20).

D’après « Il Buon seme » août 2020