DSC00675

 

LE PÈRE AU GOUVERNAIL

 

Sur le vaste océan qu’agitait la tourmente,
Un frêle esquif avec ardeur luttait,
Et sur le pont lavé par la vague écumante
Un jeune enfant, paisible, souriait.
Son beau regard brillant sur l’onde furieuse,
S’arrêtait calmement, sans trouble, sans frayeur,
D’où vient, lui dit quelqu’un, cette âme courageuse,
Quand les marins sont pâles de terreur ?
Vers l’étranger l’enfant tourna son doux visage :
Ne vois-tu pas cet homme assis là-haut ?
Sa main ne tremble pas ; il est prudent et sage ;
Il est mon père ; il guide le bateau.

D’après C.F.R.
Almanach Évangélique 1914