DSC01696

 

LE COURAGE D’UN JEUNE MARIN

 

A bord d’un vaisseau de guerre se trouvait un jeune marin qui, malgré les moqueries de ses camarades, avait l’habitude de s’agenouiller dans sa cabine pour prier. Ses camarades se moquaient de lui et voulurent l’en décourager : au moment où il se mit à genoux, il reçut une grêle de bérets et de chaussures. Cela se répéta à plusieurs reprises, mais le matelot persévéra dans cette habitude. Pour finir, l’un des officiers en informa le capitaine du bateau, qui fit venir tous les marins, et interpella d’abord le jeune homme, en lui demandant d’exposer ses griefs. Le jeune chrétien répondit qu’il n’avait pas de plaintes à faire. Le commandant lui dit qu’il avait pourtant des raisons de se plaindre, mais le jeune homme ne voulut rien dire de plus. Le capitaine congédia alors les marins, en leur disant qu’il espérait qu’il n’y aurait pas de nouveaux sujets de plaintes.
Ce soir-là, le jeune matelot s’agenouilla de nouveau pour prier, mais n’eut pas le moindre ennui. Au contraire, il entendit un bruit de pas derrière lui, mais à sa grande surprise, le plus jeune de ses camarades vint s’agenouiller à côté de lui. Plus tard il en vint un autre, et à la fin, gagnés par son exemple, c’était jusqu’à quatorze de ses camarades qui venaient s’agenouiller près de lui !

D’après la Bonne Nouvelle 1863