DSC00673

 

Les cieux racontent la gloire de Dieu, et l’étendue annonce l’ouvrage de ses mains… Il n’y a point de langage, il n’y a point de paroles ; toutefois leur voix est entendue. Ps. 19. 1 et 3.
Qu’ils célèbrent l’Éternel pour sa bonté, et pour ses merveilles envers les fils des hommes Ps. 107. 31. Tite 2. 13 et 14.

 

LA VOIX DE LA CRÉATION

 

Un chrétien de l’ex-République tchèque orientale raconte : « Au kolkhoze, nous avions affaire à un chef dur et autoritaire. Un jour, il arriva complètement transformé. Nous avons tous remarqué un grand changement en lui : il était devenu bienveillant envers nous, il ne jurait plus, il nous aidait. Pendant une pause dans le travail, il nous confia :
Il y a quelques semaines, je suis allé me promener. Il faisait déjà nuit, et le ciel était tout étoilé. Cela m’impressionna et je commençai à avoir des doutes : toutes ces merveilles pouvaient-elles s’être formées sans l’intervention de personne ? Impossible ! Toute construction nécessite un concepteur, un ouvrier… et cet univers se serait créé tout seul ?… Quelle erreur ! Je m’inclinai alors devant le Créateur. Mais Dieu continua ensuite le travail qu’Il avait commencé en moi, et j’ai aujourd’hui trouvé la paix, ayant confessé mes péchés et cru en Jésus Christ. Maintenant, je veux vivre en servant Celui qui est mort pour moi et qui a créé cette merveilleuse nature.
Un tel changement stupéfia mes compagnons, qui continuèrent néanmoins à respecter cet homme parce qu’il était notre supérieur. Pour moi, et pour tous ceux qui étaient aussi chrétiens, ce changement fut un don de Dieu. Nous avions désormais dans ce chef un ami et un frère, et cela nous aida beaucoup. Dieu s’était servi de la voix de la création pour accomplir une conversion miraculeuse ! »

 

D’après « Il buon seme » décembre 2015