DSC00999

 

« Les cieux racontent la gloire de *Dieu, et l’étendue annonce l’ouvrage de ses mains… Il n’y a point de langage, il n’y a point de paroles ; toutefois leur voix est entendue… jusqu’au bout du monde » Ps. 19. 1… 4

LA SPLENDEUR DE L’UNIVERS

 

L’existence du monde soulève deux questions : « Qui l’a fait ? » et « Dans quel but a-t-il été fait ? » La Bible répond : « Toute maison est bâtie par quelqu’un ; mais celui qui a bâti toutes choses, est Dieu » (Héb. 3. 4). Une maison nécessite un architecte et un constructeur. De la même manière, la nature qui nous entoure, et l’homme lui-même, impliquent l’existence d’un Créateur qui a tout conçu avec une intention particulière.
Les hommes les plus talentueux déploient leur ingéniosité pour trouver d’autres explications, mais elles ne sont jamais satisfaisantes ; ni l’énergie, ni le temps, ni le hasard n’ont produit le monde matériel, le monde des créatures vivantes, la conscience de l’homme ou son langage ; il n’y a qu’une seule possibilité : Dieu.
Une voix s’élève de la nature : une simple fleur nous fascine, c’est un témoignage de la grandeur de Celui qui l’a conçue et lui a donné son parfum. Un nouveau-né nous rappelle Celui qui a donné la vie et nous permet de la reproduire. De cette manière Dieu appelle Sa créature à prendre conscience de ce que cela signifie. « Je t’interrogerai et tu m’instruiras ! Où étais-tu quand j’ai fondé la terre ? Déclare-le-moi, si tu as de l’intelligence » (Job 38. 4).
Ces questions nous amènent aux limites de notre connaissance et de ce que nous pouvons comprendre, et nous poussent à nous incliner devant Dieu, qui est la quintessence de la sagesse et de la connaissance. Que pouvons-nous dire quand le cours habituel de la nature est perturbé ? Nous nous sentons tous si petits, si vulnérables et si faibles en face d’une violente tempête ou d’un tremblement de terre !

D’après « The Good Seed » Mai 2016