OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

LA RÉSURRECTION DE JÉSUS CHRIST

1. CROIRE EN LA RÉSURRECTION DU SEIGNEUR JÉSUS

Si, de ta bouche, tu reconnais Jésus comme Seigneur, et si tu crois dans ton cœur que Jésus l’a ressuscité d’entre les morts, tu seras sauvé. Rom. 10. 9.

Les religions inventées par les hommes ne conduisent pas à Dieu. Leurs fondateurs sont morts et leurs dépouilles mortelles, si elles n’ont pas été incinérées, sont toujours là où elles ont été enterrées.
Par contre, un fait important pour la foi chrétienne, c’est la tombe vide à Jérusalem. Elle établit une ferme distinction entre la foi chrétienne que Dieu Lui-même a révélée, et les religions de ce monde.
La tombe à Jérusalem est vide parce que Jésus Christ, le Fils de Dieu, est ressuscité d’entre les morts. Ce fait, ainsi que l’incarnation et la crucifixion de Jésus, pose la fondation de la foi chrétienne.
Par la résurrection de Jésus, Dieu a montré qu’Il a accepté Son sacrifice propitiatoire : « [Dieu] a ressuscité d’entre les morts Jésus notre Seigneur, qui a été livré pour nos fautes et a été ressuscité pour notre justification » (Rom. 4. 25). De plus la résurrection de Jésus confirme qu’Il est vraiment le Fils de Dieu, le Seigneur de tout : « Jésus Christ… démontré Fils de Dieu, en puissance… par la résurrection des morts » (Rom. 1. 4).
Quelle est notre estimation de ce fait si important, qui est la base du salut ? Le verset 9 de Romains 10 établit clairement que notre cœur, qui décide du cours de notre vie, est impliqué en priorité. Est-ce que j’accepte la résurrection ou non ? Cela dépend de mon attitude envers Dieu, envers Son Fils Jésus Christ, et de l’autorité qu’a Sa Parole sur moi. Si je crois en la résurrection de Jésus, alors je reconnais que le Fils de Dieu est le Seigneur. C’est exactement ce qui empêche plusieurs d’accepter Sa résurrection ; ils veulent vivre leur vie comme ils l‘estiment bon. Ils préfèrent penser que les morts ne ressuscitent pas.
Dieu attend-t-il de nous que nous croyions aveuglément en la résurrection de Jésus et de celle des morts dans l’avenir, ou nous donne-t-Il des preuves avérées de ce fait dans Sa Parole ?

2. UNE RÉSURRECTION CONFIRMÉE ET ATTESTÉE

Ce Jésus, Dieu l’a ressuscité : nous en sommes tous témoins. Act. 2. 32.

Nous voudrions mentionner trois raisons pour lesquelles nous croyons en la résurrection de Jésus Christ : l’impuissance de Ses ennemis, la puissance des disciples et l’omnipotence de Dieu.
Jésus a annoncé qu’Il ressusciterait d’entre les morts. Ses adversaires ont essayé de s’assurer que cela n’arriverait pas. Ils ont sécurisé Sa tombe avec une grosse pierre et ils y ont mis une garde. Mais ils n’ont pas pu garder le Fils de Dieu prisonnier de la mort. Quand la nouvelle de Sa résurrection a été connue, ils n’ont pu ni montrer Son corps ni fournir d’explications crédibles. Dans leur impuissance ils n’ont pu qu’interdire aux disciples d’enseigner ou d’accomplir des miracles au Nom de Jésus (voir Mat. 27. 62 à 66 ; 28. 11 à 15 ; Act. 4. 17 à 21).
Les actes de puissance et l’honnêteté des disciples de Jésus étaient en contraste total avec l’impuissance de Ses adversaires. Lorsque Jésus avait été capturé, les disciples s’étaient enfuis effrayés et Pierre avait renié son Seigneur. Quel changement est apparu quelques jours plus tard ! Ils confessaient avec joie leur Seigneur ressuscité. Ils attestaient sans crainte le fait de la résurrection. Ce changement radical dans le comportement des disciples serait inexplicable si Jésus n’était pas ressuscité d’entre les morts – comparer Mat. 26. 56 et Act. 2 à 5.
Le témoignage à un Christ ressuscité a été confirmé par la toute puissance de Dieu, « Dieu… ajoutant son témoignage par des signes et des prodiges, par divers miracles » que les apôtres accomplissaient au Nom de Jésus : « par les mains des apôtres, beaucoup de miracles et de prodiges s’opéraient parmi le peuple » (Act. 5. 12).
Ce n’est donc pas une croyance aveugle qui nous attache fermement à la résurrection de Jésus Christ ; notre conviction est basée sur le témoignage totalement fiable de la Parole de Dieu. Et c’est ce que Dieu attend de tous. « Dieu donc, ayant passé par-dessus les temps de l’ignorance, ordonne maintenant aux hommes que tous, en tous lieux, ils se repentent ; parce qu’il a fixé un jour où il doit juger avec justice la terre habitée, par l’Homme qu’il a destiné à cela, ce dont il a donné une preuve certaine à tous, en le ressuscitant d’entre les morts » (Act. 17. 30 et 31).

D’après « The Good Seed » août 2021