PXL_20210329_182058396

 

Exerce-toi toi-même à la piété : car l’exercice physique est utile à peu de chose, mais la piété est utile à toutes choses, ayant la promesse de la vie présente et de la vie à venir. 1 Tim. 4. 7 et 8.

 

LA PIÉTÉ, UNE DISCIPLINE

 

Personne ne peut contester l’utilité d’une bonne hygiène de vie : manger avec sobriété, dormir un certain nombre d’heures et faire régulièrement de l’exercice physique, ne serait-ce que de la marche. Il est indispensable de prendre soin de son corps, mais il l’est encore plus de nous exercer à la piété, de la même manière que l’on pratique un sport, car c’est ainsi que l’on veille sur la bonne santé de son âme.
La piété est une relation entretenue avec Dieu, et elle s’exprime par une vie de foi, par la lecture de la Bible et la prière régulières – une vie qui honore Dieu et respecte Sa volonté avec une sainte crainte. Cultiver cette relation demande des efforts, de la persévérance, et une discipline quotidienne. Le terme grec employé ici pour « exerce-toi » est celui duquel est tiré le mot gymnastique.
Le sportif a un but et il fait tout son possible pour l’atteindre ; il vit sobrement, il s’entraîne régulièrement ; il est déterminé à respecter les règles ; il évite les tenues qui pourraient restreindre sa liberté de mouvement.
Ainsi, le croyant qui veut plaire au Seigneur doit développer plusieurs qualités : énergie spirituelle, piété, soumission à la volonté divine, sens de sa mission. Il a les yeux fixés sur Christ, le but de sa vie. Il a un seul objectif et il connaît ses priorités. L’apôtre Paul en est un excellent exemple. « Je fais une chose : oubliant ce qui est derrière et tendant avec effort vers ce qui est devant, je cours droit au but pour le prix de l’appel céleste de Dieu dans le Christ Jésus » (Phil. 3. 13 et 14).

D’après « Il buon seme » juillet 2021