DSC03068

 

La grâce de Dieu qui apporte le salut est apparue à tous les hommes. Tite 2. 11.
Méprises-tu les richesses de sa bonté, de sa patience et de sa longue attente, ignorant que la bonté de Dieu te pousse à la repentance ? Rom. 2. 4.

 

LA GRÂCE ET LA PATIENCE DE DIEU

« Dans les derniers jours il surviendra des temps difficiles » (2 Tim. 3. 1). Ces paroles de la Bible, écrites il y a environ 2000 ans, ne sont-elles pas toujours actuelles ? Les disparités entre riches et pauvres sont toujours plus prononcées ; les conflits, ouverts ou latents, entre les pays, toujours plus nombreux. L’économie mondiale vacille, on annonce des désastres écologiques de grande ampleur et, chose encore plus grave, le cœur des hommes ne s’améliore pas. Égoïsme, avarice, ingratitude, cruauté, calomnies, traîtrises… les caractères décrits par l’apôtre Paul (2 Tim. 3. 2 à 5) sont toujours plus marqués. La Parole de Dieu ajoute une ultime précision : « aux derniers jours viendront des moqueurs qui… diront : Où est la promesse de sa venue ? » (2 Pier. 3. 3 et 4). Scepticisme et moquerie des enseignements bibliques caractériseront beaucoup de ceux qui, avec une grande présomption, veulent exclure toute idée de Dieu.
Dieu, cependant, est patient et continue sans Se lasser à faire annoncer Son message de grâce qui est encore offert à tous. Il suffit de l’accepter en croyant au « seul médiateur entre Dieu et les hommes, l’homme Christ Jésus » (1 Tim. 2. 5) ; c’est là le seul moyen de fuir la colère de Dieu qui va venir sur le monde (Col. 3. 6).
Le Dieu d’amour « veut que tous les hommes soient sauvés et viennent à la connaissance de la vérité » (1 Tim. 2. 4). Mais vous-même, voulez-vous être sauvé ?
Jésus a dit : « celui qui vient à moi, je ne le mettrai pas dehors » (Jean 6. 37). Voulez-vous aller à Lui ?

D’après « Il Buon Seme » juillet 2020