DSC03141

Car Dieu n’a pas envoyé son Fils (unique) dans le monde afin qu’il juge le monde, mais afin que le monde soit sauvé par lui. Jean 3. 17.

Jésus Christ, le Nazaréen… il n’y a de salut en aucun autre ; car il n’y a pas non plus sous le ciel d’autre nom qui soit donné parmi les hommes, par lequel il nous faut être sauvés. Act. 4. 12.

JÉSUS, LE FILS DE DIEU

Qui est Dieu ? Et « quel est le nom de son Fils ? » (Prov. 30. 4).
Ceux qui, dans les temps anciens, ont écrit la Bible, ont compris que Dieu a un Fils. Cette citation du livre des Proverbes le prouve.

Dieu a « envoyé » Son Fils. Il n’est pas possible d’envoyer quelqu’un qui n’existe pas. Cela ne montre-t-il pas que le Fils de Dieu est éternel, comme Dieu Lui-même ?

Avant que Son Fils ne naisse comme un être humain, Dieu avait choisi Son nom : Jésus. Ce nom signifie : l’Éternel est salut. C’était Son intention, Sa tâche, Son objectif ; le désir de Dieu est de sauver. Nous insistons sur ce message, qu’il est nécessaire et important de répéter.

Parce que Jésus a été conçu du Saint Esprit, Il est le Fils de Dieu aussi en tant qu’homme (Mat. 1. 20 ; Luc 1. 35). Les gens se demandent quelle a été Sa vie lorsqu’Il était encore enfant, mais l’Écriture ne nous donne que peu d’informations sur Sa jeunesse à Nazareth, en Galilée (Luc 2. 40, 52). Il a commencé Son ministère public, servant Dieu et les hommes, à l’âge d’environ trente ans (Luc 3. 23).

Ce qui est unique concernant Sa personne, c’est qu’à travers Ses paroles et Sa vie d’abnégation, nous savons qui est Dieu. Faisons la comparaison, de manière impartiale, entre notre propre vie et nos intentions les plus nobles d’une part, et Ses œuvres d’autre part. Nous prendrons vite conscience de la différence !

Le Fils de Dieu, qui est devenu Homme, a finalement été mis à mort par ceux qu’Il avait créés, qui L’ont crucifié en dehors de Jérusalem. Mais Christ ne pouvait pas être retenu par la mort. Par Sa résurrection, Il a été démontré « Fils de Dieu, en puissance » (Rom. 1. 4). Sa mort et Sa résurrection sont la base du salut pour tous ceux qui, par la foi, reçoivent le Fils de Dieu comme leur Sauveur.

D’après « The Good Seed » septembre 2020