DSC01596

 

Christ a souffert une fois pour les péchés, le juste pour les injustes, afin de nous amener à Dieu. 1 Pier. 3. 18.
Mes enfants, je vous écris ces choses afin que vous ne péchiez pas ; et si quelqu’un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus Christ, le Juste. 1 Jean 2. 1.

 

JÉSUS CHRIST, LE JUSTE

 

Dans la Bible, différents titres sont donnés au Seigneur Jésus. L’un d’entre eux est : « le Juste » (1 Jean 2. 1). Jésus Christ s’est acquis un tel titre par Sa vie sur la terre, qui était en parfaite harmonie avec la volonté de Dieu. Il n’a jamais pensé, dit ou fait quoi que ce soit qui ne corresponde pas à la pensée de Dieu. Dans toute l’histoire de l’humanité, Il a été le seul homme en qui Dieu ait pu trouver Sa joie, constante et sans mélange. Nous pouvons bien comprendre pourquoi Dieu le Père a ouvert le ciel pour Lui, témoignant que : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai trouvé mon plaisir » (Mat. 3. 17).
Parce que Jésus Christ a démontré qu’Il était le Juste pendant Sa vie sur la terre, Il a pu prendre la place des pécheurs sur la croix, et souffrir et mourir pour leurs péchés. Qu’Il reçoive louanges et actions de grâce éternelles pour ce qu’Il a ainsi fait ! Lorsque Christ a souffert et qu’Il est mort pour les injustes que nous étions par nature, Il avait devant Lui un grand objectif : nous « amener à Dieu ».

Dieu ne voulait pas que nous restions éloignés à cause de nos péchés qui nous séparaient de Sa présence ; Il voulait nous avoir près de Lui. Son plan était que Ses créatures humaines deviennent Ses fils, avec lesquels Il pourrait avoir communion dans l’amour. Mais nos péchés nous maintenaient à distance du Dieu saint. Ils devaient être expiés, et nous avions besoin d’être réconciliés avec Lui pour être rendus capables de nous approcher de Lui. Le Seigneur Jésus a répondu à toutes les exigences de Dieu, étant le Juste, de sorte que nous pouvons maintenant nous tenir devant Dieu comme croyants « transportés dans le royaume du Fils de son amour » (Col. 1. 13). Quel changement !

Les enfants de Dieu ont reçu la vie divine par la régénération (nouvelle naissance) lors de leur conversion. En outre, ils possèdent le Saint Esprit qui demeure en eux. Cela leur donne la condition préalable et la force pour s’abstenir de pécher. Malgré cela, nous savons trop bien que nous pouvons pécher, car la vieille nature est toujours en nous. Nous lisons en Jac. 3. 2 : « Nous faillissons tous » – un fait qui nous remplit de honte.
Quand un croyant pèche, il fait quelque chose qui ne correspond pas à son caractère d’enfant de Dieu. Le Seigneur veut que nous en soyons toujours conscients et que nous vivions en accord avec ce caractère dans notre vie de chaque jour, sans pécher.
Que se passe-t-il si cela se produit néanmoins ? Alors, notre communion avec le Père, comme enfants de Dieu, est gravement compromise. La chose doit être réglée devant Lui. Pour cela, nous avons besoin d’un avocat qui plaide notre cause. C’est Jésus Christ, le Juste. Notre Sauveur porte ce titre à cet égard aussi.
Comme notre Avocat, Il nous rend conscient de notre péché, afin que nous le confessions devant Dieu notre Père. Il peut alors nous pardonner. C’est ainsi que nous sommes personnellement restaurés (c’est-à-dire la communion est retrouvée avec Dieu).
Parce que Christ est « le Juste », Il accomplit ce service en perfection. Il remet tout en ordre, en maintenant parfaitement les droits et la sainteté de Dieu. Nous pouvons alors nous tenir devant Dieu avec la conscience libre. Quel soulagement pour le croyant, et quelle grâce de la part de notre Dieu !

D’après « The Good Seed » juin 2020