OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

JACQUES-LA-GLOIRE

 

Jacques-la-Gloire, comme l’appelaient ses camarades de bord, était le favori de tous, mais quelques-uns trouvaient qu’il avait trop « d’habitudes pieuses » comme ils disaient !
Un jour, un des passagers s’approcha de Jacques qui raccommodait un hamac et lui demanda :
Voulez-vous me dire pourquoi on vous appelle Jacques-la-Gloire ?
Oh ! répondit-il en riant, mes camarades m’ont donné ce nom parce qu’ils m’ont souvent aperçu en train de me répéter quelques mots d’un verset de la Parole de Dieu.
Et quel était ce verset ?

« Quoi que vous fassiez, faites tout pour la gloire de Dieu » ; c’est un de nos textes préférés à ma mère et moi.
D’après ce que me dit le capitaine, continua le passager, cela vous réussit de servir Dieu ? Vous avez tous les ans de l’avancement ?
C’est le Seigneur qui fait cela, dit Jacques tranquillement. Béni soit son nom ! il donne sa grâce et sa gloire dès ici-bas, et non pas seulement quand nous sommes arrivés de l’autre côté de l’océan de la vie.
On me dit aussi que vous avez été malmené par vos camarades ?
Oh ! pas tant que ça, après tout. Et puis, que sont quelques écueils et quelques sables mouvants quand on a à bord le céleste Capitaine, et qu’il s’entretient avec vous ?

A ce moment-là le charpentier du navire s’approcha et dit :
Excusez-moi, monsieur, mais je n’ai pas pu m’empêcher d’entendre votre conversation avec Jacques-la-Gloire, et je dois vous avouer qu’au commencement nous avons tout fait pour l’empêcher de lire sa Bible et de prier. Nous l’avons arrosé d’eau froide, puis d’eau chaude, nous lui avons appliqué des cataplasmes de poivre de Cayenne, nous lui avons jeté nos souliers à la tête, mais rien n’y a fait.
Allons, allons, mon vieux, tout cela est fini depuis longtemps, dit Jacques ; nous sommes maintenant les meilleurs amis du monde.
Naturellement ! reprit l’autre ; qui aurait pu continuer à chercher querelle à un gaillard comme toi qui, au lieu de se venger et de rendre les coups qu’on lui donnait, murmurait doucement « tout pour la gloire de Dieu », et puis était toujours prêt à rendre service à ses persécuteurs ? Voilà, monsieur, nous n’avons pas pu résister à l’influence de sa joie et de son bonheur, et nous avons tous suivi son exemple.
Maintenant je sais pourquoi vous l’appelez Jacques-la-Gloire, dit le passager.
Nous sommes six ou sept ici, continua le charpentier, qui remercierons Dieu jusque dans l’éternité de ce qu’il a envoyé Jacques à bord de notre navire. Il nous a lu la Bible, il a prié et parlé avec nous, et je sais que mes péchés ont été effacés par le précieux sang de Jésus, mon Sauveur ; oui, même mes péchés à moi, moi qu’on appelait autrefois « Pierre-le-Jureur ».
Jacques a raison d’en rapporter toute la gloire à Dieu, dit le passager. Ce n’est qu’avec l’aide que lui seul peut nous donner que nous sommes rendus capables de faire « tout pour la gloire de Dieu ».

D’après la Bonne Nouvelle 1971