DSC00536

 

FÉLIX NEFF – (ENTRE NOUS !)

 

Mes chers jeunes amis,

Peut-être avez-vous déjà entendu parler de l’évangéliste Félix Neff ? Il fut un homme de Dieu, dont la vie a été brève. Il ne vécut que 31 ans. Né en 1798, il est mort en effet en 1829. Sa vie a été courte, mais elle fut richement remplie pour le Seigneur.

Un jour qu’il se promenait à Lausanne, il crut reconnaître, dans le lointain, un monsieur auquel il avait souvent parlé du Seigneur Jésus. Il pressa le pas, le rejoignit et lui dit, en lui touchant l’épaule : « Qu’en est-il de ton âme, mon ami ? »

L’interpellé se retourna et Félix Neff remarqua son erreur. Cette personne lui était totalement étrangère. Il s’excusa et passa son chemin.

Quatre ans plus tard, un homme se glissait entre les bancs de la salle pleine de monde. A la fin de la réunion, il s’avança vers l’évangéliste et lui dit avec conviction : « J’ai une grande dette envers vous ! »

Mais Félix Neff ne le connaissait pas et ne savait pas de quelle dette il voulait parler.

Ne reconnaissez-vous pas l’homme à qui vous avez posé la question, il y a longtemps déjà : « Qu’en est-il de votre âme, mon ami ? » Je suis cet homme. Cette question a été pour moi comme une épine dans ma conscience. Je ne pouvais pas m’en défaire. Je puis dire aujourd’hui que tout va bien, parce que mon âme est en paix. J’ai apporté au Seigneur le fardeau de mes péchés. Je les Lui ai confessés. Je sais qu’ils ont été expiés par Son sang répandu en la croix du Calvaire.

Aujourd’hui encore, cher jeune ami, quelqu’un pose sa main sur ton épaule et te demande : « Qu’en est-il de ton âme, mon ami ? » Quelle sera ta réponse ? Réponds-nous en mettant ton nom dans la déclaration du verset du livre des Actes, chapitre 4. 12 : « Il n’y a point d’autre nom sous le ciel, qui soit donné parmi les hommes, par lequel il faut que je, ………………………., sois sauvé, sauvée ».
Et ce nom est le nom merveilleux de JÉSUS.

Bien affectueusement à vous,

D’après La Bonne Nouvelle Août 1986