DSC03065

 

Ne vous y trompez pas : les mauvaises compagnies corrompent les bonnes mœurs. 1 Cor. 15. 33.

FAISONS ATTENTION A NOS RELATIONS

 

Soyons prudents quant à nos anciennes relations ! Si quelqu’un, à la suite de sa conversion, fait un bon départ, il confessera publiquement son Seigneur et ne conservera pas ses amitiés dans le monde sous leur ancienne forme. Cependant, il arrive souvent que des incrédules souhaitent maintenir le contact et refusent de laisser le croyant tranquille.
Un danger peut alors survenir. Si l’amour d’un croyant pour le Seigneur s’attiédit et que sa marche devient défaillante, il pourrait arriver qu’il retourne vers les personnes et les activités qu’il avait abandonnées à sa conversion. Certains se font cette idée fausse, qu’en maintenant le contact, leurs amis incrédules les écouteront et qu’ils seront capables de les influencer en bien. Mais c’est une grave erreur !
Nous ne les attirerons pas à nous, c’est plutôt eux qui nous feront tomber – ce qui est confirmé, non seulement par l’expérience, mais aussi par les Saintes Écritures.
Josaphat fut l’un des meilleurs rois de Juda ; Achab, par contre, fut le pire de ceux qui régnèrent sur Israël. Cependant Josaphat fit alliance avec lui. Quel en fut le résultat ? Est-ce que Josaphat a pu élever Achab jusqu’à son niveau et lui dire : Tu es devenu comme moi ? Au contraire, Josaphat dit : « Moi, je suis comme toi ». Et le fait d’admettre cela ne l’a même pas couvert de honte. Ils sont alors partis ensemble faire cette guerre dans laquelle Achab a perdu la vie ; et Josaphat a dû entendre le message solennel du prophète Jéhu : « Aides-tu au méchant, et aimes-tu ceux qui haïssent l’Éternel ? » (voir 2 Chr. 18. 1 et 3 ; 19. 2).
La triste conséquence de cette malheureuse alliance fut que la belle-fille de Josaphat, la fille d’Achab et de Jézabel, fut la cause de grands maux en Juda.

D’après « The Good Seed » septembre 2017