IMG_6226

Personne n’a jamais vu Dieu ; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, lui, l’a fait connaître. Jean 1. 18.
Dieu nous a parlé dans le Fils… par qui aussi il a fait les mondes. Héb. 1. 1 et 2.

DIEU SUR LA TERRE

On entend souvent dire : Si je voyais Dieu, je croirais en Lui. Mais ne pouvons-nous croire qu’en ce que nous voyons ? Quant à Dieu, Il est esprit (Jean 4. 24) ; l’œil humain ne peut Le voir et notre esprit ne peut Le comprendre. « Dieu est plus grand que l’homme » (Job 33. 12).
Pourtant, Dieu se fait connaître : ne s’est-Il pas révélé par Ses œuvres, dans la nature splendide qu’Il a créée ? Ai-je besoin de voir l’horloger pour être certain que quelqu’un a conçu et construit ma montre ? Que dire aussi de toutes les merveilles du corps humain ? La création est la démonstration évidente qu’elle a eu un Créateur.
Mais Dieu a fait beaucoup plus : Il est venu Lui-même sur la terre et Il s’est fait connaître par le moyen de Jésus Christ, Son Fils.
Pour quelques-uns, les évangiles ne sont que des fables, mais l’authenticité des miracles et des récits qu’ils nous rapportent ne peuvent être mis en doute : les faits sont établis par quatre témoins différents, les évangélistes.
Les quatre évangiles parlent tous des œuvres de puissance et d’amour que Jésus a accomplies par Sa parole. Ils nous présentent Sa vie sainte et pure, ils nous rapportent Ses enseignements, caractérisés par l’amour, la paix et le pardon, et en même temps par la vérité et la justice.
Ils nous montrent qu’Il juge le mal, mais qu’Il accueille tous les malheureux, pardonnant les péchés de tous ceux qui se repentent et croient en Lui, qui placent leur confiance en Lui. Le Seigneur Jésus a été la révélation du Dieu juste et saint.
« Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, ne leur imputant pas leurs fautes » (2 Cor. 5. 19).

D’après « Il Buon seme » septembre 2020