IMG_8996

 

Le salaire du péché, c’est la mort ; mais le don de grâce de Dieu, c’est la vie éternelle dans le christ Jésus, notre Seigneur. Rom. 6. 23.

DIEU NE RENONCE PAS

 

Dès les premières pages, la Bible nous révèle que Dieu, notre Créateur, voulait le bonheur de l’homme ; Il l’a ainsi placé dans un environnement de parfaite beauté et lui a accordé le privilège de s’entretenir avec Lui. Il lui a aussi donné la responsabilité d’obéir à Sa volonté. Malheureusement, l’homme a très vite désobéi et, depuis ce jour-là, il est devenu pécheur et coupable (Rom. 5. 19). Autrefois libre et heureux selon la volonté de Dieu, il est maintenant sujet à la souffrance, aux pleurs, à la mort. Voilà comment le mal est entré dans le monde et pourquoi il y est partout présent.
Mais Dieu continue à désirer le bonheur de Sa créature, et Il ordonne à tous de se repentir (Act. 17. 30). Il veut que « tous les hommes soient sauvés et viennent à la connaissance de la vérité » (1 Tim. 2. 4). Connaître la vérité, c’est avant tout accepter que notre cœur, par nature, est mauvais, « trompeur par-dessus tout, et incurable » (Jér. 17. 9). C’est, ensuite, accepter le remède que Dieu propose : la foi au Fils de Dieu venu au secours de l’homme tombé dans le péché, en donnant Sa propre vie en sacrifice.
Dès que nous L’avons accepté comme Sauveur, le Seigneur nous communique une vie nouvelle, spirituelle et éternelle. En conséquence il y a pardon et vie pour tous ceux qui se reconnaissent pécheurs. Ils étaient auparavant sans relation avec Dieu, mais, grâce à la foi en Christ et en Son sacrifice, ils sont désormais unis à Dieu, qui les reconnaît comme Ses enfants ! C’est pourquoi le Seigneur Jésus, au matin de Sa résurrection, a dit à Marie de Magdala : « Va vers mes frères, et dis-leur : Je monte vers mon Père et votre Père, et vers mon Dieu et votre Dieu » (Jean 20. 17).

D’après « Il buon seme» février 2020