DSC01283

 

Christ a souffert une fois pour les péchés, le juste pour les injustes, afin de nous amener à Dieu. 1 Pier. 3. 18.
Crois au Seigneur Jésus et tu seras sauvé, toi et ta maison. Act. 16. 31.

 

DEUX POSSIBILITÉS

 

Lors d’une excursion, quelques jeunes discutaient joyeusement, assis à la terrasse d’un café. A un moment une femme passa devant eux, elle ressemblait à une bohémienne. L’un des jeunes s’exclama alors : « Pouvez-vous nous prédire l’avenir ? » La femme, étonnée tout d’abord par cette demande, répondit : « Bien sûr, je viens tout de suite ! » Les jeunes s’approchèrent alors qu’elle prenait place au milieu d’eux. « Vous m’avez demandé de vous prédire l’avenir, Eh bien ! Grâce à ce livre, je peux le faire sans vous tromper » – et elle leur montra une petite Bible qu’elle avait dans son sac. « Avant tout, je dois vous dire que vous vous trouvez devant la Parole de Dieu, non pas des hommes ». Elle ouvrit alors le livre et lut dans le chapitre 3 de l’épître aux Romains :
– « Il n’y a pas de juste, non pas même un seul ;
– il n’y a personne qui ait de l’intelligence, il n’y a personne qui recherche Dieu ;
– tous se sont détournés ;
– ils se sont tous ensemble corrompus ;
– il n’y en a aucun qui pratique la bonté, il n’y en a pas même un seul ».
Puis elle poursuivit : « Maintenant, quant à ce qui concerne votre avenir, il y a deux possibilités :
1. Quiconque croit au Fils (de Dieu) a la vie éternelle (Jean 3. 16).
2. Celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu (Jean 3. 18). Le jugement de Dieu signifie la condamnation, le malheur pour toujours ».
Quand elle eut fini de parler il y eut un profond silence. La femme s’en alla. Ces garçons avaient entendu la Parole de Dieu et devaient faire leur choix.

D’après « Il buon seme » mai 2019