IMG_9138

 

Et un des chefs [du peuple] l’interrogea, disant : Bon maître, que faut-il que j’aie fait pour hériter de la vie éternelle ? Luc 18. 18.

 

COMMENT RECEVOIR DE DIEU LA VIE ÉTERNELLE ?

 

Un chef du peuple juif vient au Seigneur Jésus et Lui pose une question qui le préoccupe beaucoup et le rend mal à l’aise : Que dois-je faire pour hériter de la vie éternelle ?
Il pose la question au Seigneur Jésus, car il Le reconnaît comme étant « un bon maître », capable d’interpréter correctement les Écritures de l’Ancien Testament.
« Tu sais les commandements », lui répond Jésus ; et Il lui cite cinq exemples.
« J’ai gardé toutes ces choses dès ma jeunesse », répond l’homme.
« Une [seule] chose te manque », dit le Seigneur Jésus qui met le doigt sur le point sensible. « Vends tout ce que tu as, distribue-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux ; et viens, suis-moi ».
Nous lisons alors que ce chef du peuple est devenu tout triste, car il était très riche.
Que pouvons-nous apprendre de ce récit ?
1. Le Seigneur Jésus est plus qu’un « bon maître », quoiqu’Il le soit aussi. Il est le Fils de Dieu qui est devenu Homme afin de mourir sur la croix, nous ouvrant ainsi l’accès à Dieu.
2. Nous ne pouvons rien faire pour « hériter de la vie éternelle », mais nous pouvons l’accepter comme un don de Dieu, en reconnaissant que nous sommes pécheurs et coupables devant Dieu. Le chef du peuple était coupable en ce qu’il transgressait continuellement le premier commandement : « Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face » (Ex. 20. 2). Il tenait plus à ses richesses qu’à Dieu. Combien facilement nous oublions que Dieu a droit à la première place dans notre vie ! Tout ce que nous sommes et tout ce que nous avons nous viennent de Lui.
3. Ce n’est que si nous suivons réellement Jésus Christ, et s’Il a la première place dans notre vie, que nous vivrons dans la pleine réalisation de la paix que Dieu donne.

D’après « The Good Seed » juin 2022